Des gaz s'échappent toujours d'un puits, six mois plus tard

Vue aérienne du forage de gaz de schiste... (Photo: François Roy, La Presse)

Agrandir

Vue aérienne du forage de gaz de schiste de Saint-Barnabé-Sud, en Montérégie.

Photo: François Roy, La Presse

Dossiers >

Gaz de schiste
Gaz de schiste

Consultez notre dossier complet sur les enjeux de l'exploitation du gaz de schiste. »

Patrice Bergeron
La Presse Canadienne
Québec

Un puits de gaz de schiste que la ministre Nathalie Normandeau avait ordonné de fermer fuit toujours, plus de six mois après la détection des fuites et de nombreuses tentatives pour les colmater.

Le gouvernement se ravise en douce, selon ce qu'a appris La Presse Canadienne: plutôt que de forcer la fermeture du puits situé à La Présentation, près de Saint-Hyacinthe, il vient d'autoriser l'entreprise albertaine propriétaire, Canbriam, à le réparer.

En janvier, le ministère de l'Environnement avait émis un avis d'infraction à Canbriam en raison d'une fuite qui risquait de contaminer la nappe phréatique. La ministre des Ressources naturelles, Nathalie Normandeau, avait ordonné la fermeture du puits en mars, mais les opposants aux gaz de schiste avaient dénoncé la décision, puisque le méthane aurait néanmoins continué à s'échapper et la compagnie aurait été dégagée de toute responsabilité.

Les militants estiment toutefois que les travaux de colmatage qui viennent d'être autorisés ne sont qu'un «pis-aller».

Le porte-parole péquiste en matière de Mines, Scott McKay, juge proprement «scandaleux» l'hésitation et la volte-face du gouvernement.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer