• Accueil > 
  • Environnement 
  • > L'Argentine exterminera 100 000 castors pour protéger ses forêts 

L'Argentine exterminera 100 000 castors pour protéger ses forêts

Dix chasseurs-trappeurs attireront les castors dans des pièges... (Photo AP)

Agrandir

Dix chasseurs-trappeurs attireront les castors dans des pièges et les tueront d'un coup sur la tête.

Photo AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
BUENOS AIRES

Ils abattent des arbres centenaires en quelques jours: pour faire face à une invasion de castors dans la région d'Ushuaïa, en Patagonie, l'Argentine et le Chili ont opté pour un plan d'extermination de 100 000 rongeurs.

Dix chasseurs-trappeurs entraînés pour opérer dans des conditions extrêmes ont été chargés de la mission dans la province de la Terre de feu, à la pointe sud du continent américain, ont annoncé lundi les autorités argentines. L'opération devrait durer plusieurs années.

Ils attireront les castors dans des pièges et les tueront d'un coup sur la tête.

L'initiative a le soutien des Nations unies et d'organisations de défense de l'environnement, précise le gouvernement provincial.

L'accord de coopération entre le Chili et l'Argentine cible ces castors car «ils coupent un petit arbre en quelques heures et un arbre plus grand en quelques jours. On parle d'arbre vieux de 100 à 150 ans».

Ils abattent notamment des hêtres de Terre de feu, «provoquant des inondations car ils obstruent des rivières», précise Erio Curto, directeur des zones protégées de la province la plus australe de l'Argentine.

Le hêtre de la Terre de Feu ou hêtre blanc (Nothofagus pumilio) peut atteindre 30 mètres de haut. Il pousse en Patagonie, au Chili et en Argentine, des deux côtés de la Cordillère des Andes. Il a été introduit en Écosse.

L'espèce de castors aujourd'hui indésirable avait été introduite en Terre de feu en 1946, une cinquantaine de rongeurs venant du Canada, pour alimenter les tanneries locales. Les castors se sont ensuite reproduits de manière incontrôlée.

Les autorités estiment que les castors ont détruit 400 km2 de forêt.

Dans un documentaire, Claudio Bertonatti, un scientifique argentin, compare la vue de cette zone à un paysage de guerre. «Quand j'ai vu ça, ça m'a fait penser à la Pologne durant la Seconde guerre mondiale, où les grandes forêts avaient été bombardées, incendiées».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer