La quantité de déchets humains sur l'Everest pose problème

Des déchets humains laissés par ceux qui escaladent le mont Everest sont en... (Photo: AP)

Agrandir

Photo: AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Binaj Gurubacharya
Associated Press
Katmandou

Des déchets humains laissés par ceux qui escaladent le mont Everest sont en train de devenir un problème qui cause de la pollution et risque de transmettre des maladies sur le sommet le plus haut du monde, a déclaré mardi le chef de l'Association d'alpinisme du Népal.

Les quelque 700 alpinistes et guides qui passent près de deux mois sur les flancs de l'Everest chaque saison laissent derrière eux de grandes quantités d'urine et d'excréments, et ce problème n'a jamais été abordé, a dit Ang Tshering aux journalistes.

Il soutient que le gouvernement du Népal doit faire en sorte que les alpinistes se débarrassent des déchets correctement pour que la montagne demeure intacte.

Des centaines d'alpinistes étrangers tentent d'escalader l'Everest durant la saison qui commence cette semaine et se poursuit jusqu'en mai. La saison d'escalade a été annulée l'an dernier après que 16 guides locaux eurent été tués dans une avalanche en avril.

Les alpinistes passent des semaines à s'acclimater dans des camps entre celui à la base de la montagne et ceux menant jusqu'au sommet.

Les camps ont des tentes et certains équipements, mais pas de toilettes.

Les alpinistes creusent habituellement des trous dans la neige pour se faire une toilette et laissent leurs déchets là, a indiqué Ang Tshering, ajoutant que ces déchets s'accumulent depuis des années.

Dawa Steven Sherpa, qui a effectué des expéditions de nettoyage de l'Everest depuis 2008, a indiqué que certains alpinistes transportaient des sacs jetables pour utiliser dans les camps.

Le gouvernement du Népal n'a pas encore créé de plan pour s'attaquer au problème des déchets humains, mais dès cette saison, des responsables seront en poste au camp de base et vont surveiller étroitement les déchets. L'an dernier, le gouvernement a imposé de nouvelles règles exigeant des alpinistes qu'ils redescendent 8 kilogrammes de déchets sans quoi ils perdront leur dépôt de 4000 $.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer