• Accueil > 
  • Cinéma > 
  • Nouvelles 
  • > Affaire Weinstein: le procureur général de New York ouvre une enquête 

Affaire Weinstein: le procureur général de New York ouvre une enquête

La Weinstein Company a congédié Harvey Weinstein le 8 octobre... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

La Weinstein Company a congédié Harvey Weinstein le 8 octobre après la publication d'articles du New York Times et du New Yorker qui exposaient les allégations d'agressions sexuelles et de harcèlement contre le puissant producteur, qui s'étalaient sur des dizaines d'années.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
David Klepper
Associated Press
ALBANY, N.Y.

Le procureur général de l'État de New York a ouvert une enquête en matière de droits civiques sur la Weinstein Company, lundi, alors que des allégations et des accusations de harcèlement et d'agression sexuelle planent contre son cofondateur, le producteur Harvey Weinstein.

Dans le cadre de cette enquête, le bureau du procureur Eric Schneiderman a exigé que l'entreprise lui remette tout dossier lié à des plaintes de harcèlement et toutes les ententes à l'amiable qui auraient été conclues afin de déterminer si des droits civiques et des lois antidiscrimination ont été violées.

M. Schneiderman, un démocrate, a déclaré qu'aucun New-Yorkais ne devrait être « forcé d'aller dans un milieu de travail où règne l'intimidation sexuelle, le harcèlement ou la peur ».

Le procureur a ajouté que son bureau cherchait à savoir si le harcèlement ou la discrimination étaient répandus dans l'entreprise établie à New York.

La Weinstein Company a congédié M. Weinstein le 8 octobre après la publication d'articles du New York Times et du New Yorker qui exposaient les allégations d'agressions sexuelles et de harcèlement contre le puissant producteur, qui s'étalaient sur des dizaines d'années.

Plus d'une trentaine de femmes, dont Gwyneth Paltrow et Angelina Jolie, ont accusé publiquement M. Weinstein de harcèlement.

Le producteur a rejeté les allégations selon lesquelles il aurait eu des rapports sexuels non consensuels.

Une femme qui a répondu au téléphone des relations médias de la Weinstein Company a dit que l'entreprise ne ferait aucun commentaire sur l'enquête ou les documents qu'elle doit fournir.

Les services de police de Los Angeles, New York et de Londres enquêtent également sur M. Weinstein relativement à des allégations de sévices sexuels qui seraient survenus dans ces villes.

Le récipiendaire d'un Oscar a aussi été exclu de l'Académie des arts et des sciences du cinéma, tandis que la Guilde américaine des producteurs a entamé des démarches pour faire de même.




À découvrir sur LaPresse.ca

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer