La DeLorean de Back to the Future II arrivait aujourd'hui

Une voiture identique à la DeLorean de Back... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Une voiture identique à la DeLorean de Back to the Future Part II.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Fanny Andre
Agence France-Presse
Washington

Le 21 octobre 2015 à 16h29, c'est la date exacte programmée par l'ingénieux professeur Doc Brown sur sa machine à voyager dans le temps DeLorean, une occasion saisie par de nombreux fans pour célébrer mercredi les prédictions parfois réalisées de la mythique trilogie futuriste.

Le monde imaginé par le réalisateur Robert Zemeckis semblait bien éloigné lorsque Back to the Future II est sorti en décembre 1989.

Le film raconte la suite des aventures à travers le temps du jeune Marty McFly (interprété par Michael J. Fox), qui vit en 1985, embarqué dans une voiture DeLorean bricolée par son ami Doc Brown.

«J'étais adolescent quand le film est sorti, je me souviens d'avoir pensé «Ce sera amusant de regarder ça plus tard quand j'aurai une famille»», raconte Brad Russell, président d'un festival de cinéma organisant une rétrospective.

«Je l'ai finalement fait cette année avec mes enfants, c'était gratifiant», se réjouit-il.

À l'instar de nombreuses salles de cinéma, Brad Russell et son équipe organisent mercredi une projection marathon des trois films sortis en 1985, 1989 et 1990. Ils ont même été jusqu'à convaincre les élus de Reston en Virginie de modifier par un vote officiel le nom de leur ville le temps du festival.

Un panneau «Bienvenue à Hill Valley», lieu fictif où se déroule le film, doit ainsi accueillir des centaines de collectionneurs de voitures DeLorean attendus pour une parade dimanche. Un tapis rouge est prévu le même jour en présence de Christopher Lloyd, l'interprète de Doc Brown, et de Bob Gale, le scénariste de la trilogie.

En Californie, où ont été tournés les films, des fans ont prévu de se réunir mercredi déguisés en Marty devant le fast-food, toujours présent, où le jeune héros agrippe un pick-up pour arriver plus vite au lycée.

Et samedi, les inconditionnels pourront danser sur des airs des années 1980 lors d'une «Féerie dansante des sirènes», en référence à la soirée lycéenne où les parents de Marty sont tombés amoureux.

Un documentaire de Jason Aron Back in Time sort également mercredi aux États-Unis, dans lequel les acteurs évoquent l'impact du film sur la culture populaire.

Le constructeur automobile Toyota, marque fétiche du jeune héros des films, s'est pris au jeu en mettant en ligne mercredi sur un site dédié (www.toyota.com/outatime/) une discussion entre Christopher Lloyd et Michael J. Fox qui reviennent sur les inventions imaginées dans le film et devenues réalité, du fax à la visioconférence en passant par les lunettes de réalité augmentée.

Même la Maison Blanche a décidé de prendre part à l'anniversaire, en organisant des débats en ligne avec des spécialistes sur le thème «À quoi ressemblera le monde en 2045?».

Victoire des «losers» du baseball

Débattre des prédictions faites pour 2015 «est une conversation marrante que les fans adorent avoir», assure Brad Russell.

Certaines sont encore en train de se concrétiser avec des prototypes de plus en plus sophistiqués du fameux skateboard volant «Hoverboard», ou la vidéo virale d'un chien promené par un drone, en référence à une image furtive du film.

Une anecdote passée inaperçue hors des États-Unis a une résonance particulière pour les Américains: le succès de l'équipe de baseball de Chicago.

L'équipe affectueusement surnommée «les adorables losers» remporte les World Series en 2015 dans le film et a, contre toute attente, atteint cette année les demi-finales de cette compétition prestigieuse. Les Cubs de Chicago ont remporté pour la dernière fois ce titre suprême en... 1908.

Plusieurs marques figurant dans les films surfent sur la puissance marketing de l'anniversaire.

Le groupe d'articles de sports Nike a affirmé cette année qu'il travaillait à un prototype de chaussures à laçage automatique, comme celles portées par Marty.

Et le fabricant de sodas Pepsi vend mercredi en édition limitée 6500 bouteilles de «Pepsi Perfect», une canette au design futuriste qui avait provoqué l'émerveillement du héros lors de son voyage en 2015.

«Nous sommes impatients (...) d'apporter aux fans quelque chose que seul Pepsi pouvait faire, il ne fallait plus attendre, le futur c'est maintenant», s'est félicité Lou Arbetter, responsable marketing chez PepsiCo, qui propose la bouteille à 20,15 $ l'unité.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer