1984: À nos amours de Maurice Pialat

Sandrine Bonnaire dans le film À nos amours.... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Sandrine Bonnaire dans le film À nos amours.

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans le cadre d'une rétrospective intitulée Pialat et le Québec, qui se poursuit jusqu'au 18 mars, la Cinémathèque québécoise propose dimanche À nos amours.

Cet excellent film a révélé Sandrine Bonnaire, une adolescente recrutée à l'époque à la suite d'un «casting sauvage». La novice tient ici son bout face au «monstre» Pialat, aussi acteur dans ce film.

Dès le premier plan, montrant la jeune Suzanne face à la mer alors que se fait entendre un air de Purcell chanté par Klaus Nomi, on sait que nous aurons droit à un film grave, beau, émouvant.

La séance prévue dimanche sera présentée par le cinéaste Philippe Lesage, qui a eu l'idée de cet événement.

Dimanche 1er février, 19h30, à la Cinémathèque québécoise. Reprise: 6 février, 16h.




publicité

publicité

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer