Films d'automne: la plus belle saison

Mommy... (Photo: fournie par Films Séville)

Agrandir

Mommy

Photo: fournie par Films Séville

Pour les cinéphiles, la plus belle saison de l'année commence. Pendant les quatre prochains mois, les productions les plus prestigieuses, venues des États-Unis, du Québec ou d'ailleurs, se disputeront nos écrans. De Xavier Dolan en septembre jusqu'à Jean-Marc Vallée en décembre, plusieurs cinéastes de renom auront l'occasion de se faire valoir. Christopher Nolan, Philippe Falardeau, Paul Thomas Anderson, Tim Burton, David Fincher, Alejandro González Iñárritu, David Cronenberg, Angelina Jolie, et bien d'autres, ont de nouvelles oeuvres à proposer.

SEPTEMBRE

Xavier Dolan présentera enfin son Mommy au public québécois. Et le réalisateur de Bullhead propose son premier film de langue anglaise, tout comme celui de La grande séduction!

Mommy

Drame réalisé par Xavier Dolan. Avec Anne Dorval, Antoine Olivier Pilon, Suzanne Clément, Patrick Huard.

Une veuve chef d'une famille monoparentale hérite de la garde d'un fils adolescent impulsif et violent. Une voisine les aidera à trouver une forme d'équilibre.

Fort de son prix du jury obtenu au Festival de Cannes et, surtout, de l'accueil dithyrambique que lui a réservé la presse internationale, Mommy constituera assurément l'événement cinématographique québécois de la rentrée. Proposé dans un aspect ratio 1:1 (une image carrée) qui se transforme parfois au gré du récit, le cinquième long métrage de Xavier Dolan met en son centre trois personnages très forts, interprétés avec brio par Anne Dorval, Antoine Olivier Pilon et Suzanne Clément. Mommy est le plus maîtrisé des films «pur style» Dolan. - 19 septembre

Aimer, boire et chanter

Comédie réalisée par Alain Resnais. Avec Sabine Azéma, Hippolyte Girardot, Caroline Silhol.

Dans la campagne anglaise du Yorkshire, la vie de trois couples est bouleversée pendant quelques mois à cause du comportement énigmatique d'un ami commun.

Au Festival de Berlin, plus tôt cette année, le jury a décerné à ce film le prix Alfred-Bauer, remis au cinéaste ayant proposé l'oeuvre la plus novatrice. Alain Resnais, âgé de 91 ans, était alors encore vivant, bien que souffrant. Quelques semaines à peine plus tard, ce géant du cinéma disparaissait, laissant en héritage une oeuvre colossale. Aimer, boire et chanter, qui met notamment en vedette Sabine Azéma et Hippolyte Girardot, sera présenté à la soirée de clôture du Festival des films du monde quatre jours avant sa sortie en salle au Québec. - 5 septembre

Qu'est-ce qu'on fait ici?... (Photo: fournie par Fun Film) - image 2.0

Agrandir

Qu'est-ce qu'on fait ici?

Photo: fournie par Fun Film

Qu'est-ce qu'on fait ici?

Drame réalisé par Julie Hivon. Avec Sophie Desmarais, Maxime Dumontier, Joëlle Paré-Beaulieu, Charles-Alexandre Dubé.

Par un jour d'été, la vie de quatre amis dans la vingtaine est bouleversée par un drame impliquant l'un des leurs.

Dans ce troisième long métrage, la réalisatrice de Crème glacée, chocolat et autres consolations aborde le thème de l'amitié dans un groupe de jeunes adultes. Pour ce faire, elle a refait appel à Maxime Dumontier, son interprète de Tromper le silence. «Ça commence comme un drame, mais plus le récit avance, plus on va vers la lumière, la légèreté», expliquait Julie Hivon au moment du tournage. «Ce film emprunte un ton unique à Julie, son humour caustique, décalé, son autodérision», précisait de son côté François Delisle, qui agit ici à titre de producteur. - 26 septembre

The Drop

Film de gangsters réalisé par Michaël R. Roskam. Avec Tom Hardy, Noomi Rapace, James Gandolfini, Matthias Schoenaerts.

Un propriétaire de bar s'attire les foudres de l'ancien maître d'un pitbull qu'il a recueilli...

Quand un cinéaste révélé grâce à un film comme Bullhead s'attaque à une adaptation d'un roman de Dennis Lehane, on peut s'attendre à quelques étincelles. D'autant que dans son premier film de langue anglaise, le réalisateur belge Michaël R. Roskam retrouve son interprète de Bullhead Matthias Schoenaerts. Tom Hardy, Noomi Rapace et James Gandolfini tiennent ici les rôles principaux. Il s'agit d'ailleurs de la toute dernière apparition à l'écran du regretté Gandolfini. - 12 septembre

Dr. Cabbie... (Photo: fournie par Films Séville) - image 3.0

Agrandir

Dr. Cabbie

Photo: fournie par Films Séville

Dr. Cabbie

Comédie réalisée par Jean-François Pouliot. Avec Vinay Virmani, Adrianne Palicki, Kunal Nayyar.

Un médecin au chômage devenu chauffeur de taxi devient un véritable héros lorsqu'il transforme son taxi en clinique mobile.

Huit ans après Le guide de la petite vengeance, Jean-François Pouliot, réalisateur de La grande séduction, effectue enfin un retour au long métrage. Cette fois, il est à la barre d'un feel good movie bollywoodien, doté d'un budget de 10 millions de dollars, qu'il est allé tourné en Inde et à Toronto avec des acteurs canadiens et américains. «Il y a plusieurs numéros musicaux, dont le générique de fin, qui est tourné comme un vidéoclip, précise le cinéaste. Mais contrairement aux films de Bollywood, ces numéros sont intégrés dans le récit et le font avancer.» - 19 septembre

Supercondriaque

Comédie réalisée par Dany Boon. Avec Dany Boon, Kad Merad, Alice Pol.

Un médecin commence à jouer les entremetteurs afin de se débarrasser d'un patient hypocondriaque dont il est le seul ami.

En 2008, Dany Boon a écrit une page d'histoire en écrivant et en réalisant Bienvenue chez les Ch'tis, le film le plus populaire de l'histoire du cinéma français. Cette fois, il est parti d'un trait de caractère personnel (il est hypocondriaque) pour récrire une histoire de maturité, dans laquelle il proposerait un mélange des genres. «Je voulais réussir à emmener mon personnage principal dans des situations qui le poussent à se transformer et cela passait par des genres cinématographiques différents», a-t-il expliqué. En France, Supercondriaque a attiré plus de 5 millions de spectateurs. - 5 septembre

Birdman... (Photo: fournie par Fox Searchlight) - image 4.0

Agrandir

Birdman

Photo: fournie par Fox Searchlight

OCTOBRE

Plusieurs as de la réalisation auront l'occasion de se faire valoir au cours du mois d'octobre, notamment Alejandro González Iñárritu, David Fincher et Philippe Falardeau.

Birdman

Comédie réalisée par Alejandro González Iñárritu. Avec Michael Keaton, Emma Stone, Edward Norton, Naomi Watts.

Un acteur oublié monte une pièce à Broadway construite autour d'un personnage de superhéros qu'il a incarné au faîte de sa gloire.

Pour écrire cette comédie dont le ton semble être assez particulier, le célèbre cinéaste américano-mexicain a refait appel au scénariste Nicolás Giacobone, avec qui il avait déjà fait équipe pour Biutiful. Le choix d'offrir à Michael Keaton le rôle d'un ancien interprète de superhéros n'est certes pas innocent. Comme le personnage, l'acteur a connu la gloire il y a 25 ans en se glissant dans la peau de Batman, avant de se faire plus rare sur les écrans. Birdman ouvre la Mostra de Venise mercredi. - Date de sortie non précisée

The Good Lie

Drame réalisé par Philippe Falardeau. Avec Reese Witherspoon, Arnold Oceng, Ger Duany, Emmanuel Jal.

Au début des années 2000, un jeune homme victime de la guerre civile soudanaise trouve refuge aux États-Unis en compagnie de trois autres Lost Boys.

Premier film américain de Philippe Falardeau (Monsieur Lazhar), The Good Lie s'inspire de l'histoire vraie des Lost Boys, ces milliers de jeunes hommes qui, pour fuir la seconde guerre civile au Soudan, ont longuement marché vers des pays voisins. «J'ai décliné plusieurs offres de scénarios, mais celui-ci m'a particulièrement interpellé, a déclaré le cinéaste québécois au moment de l'annonce du projet. J'ai voyagé au Soudan du Sud en 1994 et j'y ai filmé des scènes qui m'ont traumatisé et me marqueront pour toujours.» The Good Lie sera lancé en primeur mondiale au Festival de Toronto. - Date de sortie non précisée

Nick Dunne (Ben Affleck) tient une conférence de... (Photo: fournie par 20th Century Fox) - image 5.0

Agrandir

Nick Dunne (Ben Affleck) tient une conférence de presse au lendemain de la disparition de sa bien-aimée.

Photo: fournie par 20th Century Fox

Gone Girl (Les apparences)

Thriller réalisé par David Fincher. Avec Ben Affleck, Rosamund Oike, Missi Pyle, Neil Patrick Harris.

Quand sa femme disparaît le jour de leur cinquième anniversaire de mariage, un homme est soupçonné par les autorités.

Le réalisateur de The Social Network, qui n'a rien tourné pour le cinéma depuis The Girl with the Dragon Tattoo, porte cette fois à l'écran un polar de l'auteure à succès Gillian Flynn. La romancière, qui signe elle-même le scénario du film, a d'ailleurs changé le dénouement de l'histoire quand est venu le moment d'adapter le roman pour le grand écran. Une surprise est donc à prévoir. Gone Girl est produit par Reese Witherspoon par l'entremise de la société Pacific Standard, soit la même qui produit Wild, le nouveau film de Jean-Marc Vallée. - 3 octobre

Book of Life (La légende de Manolo)

Film d'animation réalisé par Jorge R. Gutierrez. Avec les voix de Channing Tatum, Zoe Saldana, Ron Perlman.

Le jeune Manolo s'embarque dans une incroyable aventure, qui le conduit dans trois mondes fantastiques, où il lui faudra affronter ses plus grandes peurs.

Guillermo del Toro, qui produit ce film d'animation, rêvait de ce projet depuis une quinzaine d'années. Ce dernier compare cette histoire mythique à celle d'Orphée et Eurydice. L'un comme l'autre raconte un voyage à travers le monde pour sauver un amour. Ce film rend aussi hommage à la culture mexicaine et à ses festivités. Dans la bande-annonce, la chanson Do or Die est une gracieuseté du groupe 30 seconds, dont le chanteur est Jared Leto. - 17 octobre

Roy Dupuis dans Ceci n'est pas un polar.... (Photo: fournie par K-Films Amérique) - image 6.0

Agrandir

Roy Dupuis dans Ceci n'est pas un polar.

Photo: fournie par K-Films Amérique

Ceci n'est pas un polar

Drame réalisé par Patrick Gazé. Avec Roy Dupuis, Christine Beaulieu, Sylvie Boucher, Isabel Richer.

Le destin d'un chauffeur de taxi déprimé sera lié de façon inattendue à celui d'une passagère.

Un premier long métrage intrigant. «Même si le titre indique le contraire, il y a des éléments de polar dans le film, révèle Roy Dupuis. Mais il y a surtout des aspects très intimes. Patrick Gazé a écrit un très beau scénario. Vraiment.» - 31 octobre

Maps to the Stars (La carte des étoiles)

Drame réalisé par David Cronenberg. Avec Julianne Moore, Mia Wasikowska, Robert Pattinson, Olivia Williams, John Cusack.

Hollywood, ses fantasmes, ses dérives, les fantômes qui rôdent, les pulsions, l'odeur du sang...

Fruit d'une coproduction entre le Canada et l'Allemagne, le nouvel opus cronenbergien visite ici des territoires arpentés jadis par Robert Altman dans The Player. Mais en beaucoup plus trash. Et en plus malsain. Les amateurs du cinéma de Cronenberg retrouveront un film d'une cruauté psychologique effroyable, lequel comporte aussi des touches d'humour très sombre. Julianne Moore, dans le rôle d'une actrice vieillissante qui s'accroche, est prodigieuse. Au Festival de Cannes, sa composition lui a valu le prix d'interprétation féminine. - Date de sortie non précisée

Interstellar... (Photo: fournie par Paramount Pictures) - image 7.0

Agrandir

Interstellar

Photo: fournie par Paramount Pictures

NOVEMBRE

Qui de Katniss et sa bande, du tandem d'idiots ou des scientifiques de la superproduction de l'as Christopher Nolan auront le meilleur ascendant sur les foules?

Interstellar (Interstellaire)

Film de science-fiction réalisé par Christopher Nolan. Avec Matthew McConaughey, Jessica Chastain, Anne Hathaway, Ellen Burstyn.

Un voyage interstellaire héroïque qui repousse les limites de nos connaissances scientifiques actuelles.

Après avoir redonné du souffle à Batman en trois films et imposé la notion de superproduction d'auteur grâce à Inception, Christopher Nolan s'attaque à un récit de science-fiction dans lequel des explorateurs parviennent à franchir de nouvelles frontières d'espace-temps. Fidèle à sa nature, le cinéaste britannique préserve évidemment ses mystères à propos du contenu d'un film dont il a écrit le scénario avec son frère Jonathan. Premier grand rôle au cinéma pour Matthew McConaughey après l'obtention de l'Oscar du meilleur acteur (grâce au film de Jean-Marc Vallée Dallas Buyers Club). - 7 novembre

Rosewater

Drame réalisé par Jon Stewart. Avec Shohreh Aghdashloo, Gael García Bernal, Golshifteh Farahani.

Un journaliste est détenu en Iran pendant plus de 100 jours et est brutalement interrogé en prison.

L'acteur mexicain Gael García Bernal incarne le journaliste canado-iranien Maziar Bahari dans un film directement inspiré de l'histoire de ce dernier. En 2009, Bahari a été détenu en Iran à la suite d'une interview qu'il a accordée à l'émission The Daily Show, animée par Jon Stewart. L'animateur a d'ailleurs écrit, coproduit et réalisé un film qui évoque une histoire dont il est lui-même partie prenante. Stewart, qui signe sa toute première réalisation, lancera son film le mois prochain au Festival de Toronto. - 7 novembre

Dumb and Dumber To... (Photo: fournie par Universal Pictures) - image 8.0

Agrandir

Dumb and Dumber To

Photo: fournie par Universal Pictures

Dumb and Dumber To (La cloche et l'idiot 2)

Comédie réalisée par Peter Farrelly et Bobby Farrelly. Avec Jim Carrey, Jeff Daniels, Kathleen Turner.

Vingt ans plus tard, les deux amis décident de partir à la rencontre du fils de l'un d'eux, qu'il n'a jamais connu.

Vingt ans plus tard, une suite aux aventures du célèbre tandem d'idiots constitue-t-elle une bonne idée? La réponse réside peut-être dans les 23 millions de visionnements que la bande-annonce a enregistrés sur YouTube... Une chose est certaine, cette idée pourrait mener les frères Peter et Bobby Farrelly à retrouver la voie d'un succès qui, depuis quelques années, semble être moins à leur portée. - 14 novembre

Henri Henri

Conte réalisé par Martin Talbot. Avec Victor Trelles Turgeon, Sophie Desmarais, Marcel Sabourin.

Un relampeur consacre tous ses efforts à mettre de la lumière dans la vie des gens, mais ne parvient pas, lui, à sortir de l'obscurité.

On qualifie ce premier long métrage de «drame d'époque fantaisiste». Au moment de la mise sur pied du projet, le producteur Christian Larouche (Christal Films) évoquait un film intemporel comportant un petit côté vintage. «Ça se rapproche de l'univers d'Amélie Poulain, avait-il déclaré. Lorsque Martin Talbot m'a présenté son projet, j'ai aimé la fraîcheur de son écriture. Le scénario a du potentiel pour rejoindre un large public. C'est candide et ça fait du bien!» - 7 novembre

The Hunger Games: Mockingjay - Part 1... (Photo: fournie par Lionsgate/Séville) - image 9.0

Agrandir

The Hunger Games: Mockingjay - Part 1

Photo: fournie par Lionsgate/Séville

The Hunger Games: Mockingjay - Part 1 (Hunger Games: La révolte - partie 1)

Drame fantastique réalisé par Francis Lawrence. Avec Jennifer Lawrence, Liam Hemsworth, Josh Hutcherson.

Katniss devient malgré elle le symbole de la rébellion contre l'autocratie du Capitole.

Avec des recettes de 7,3 millions de dollars, The Hunger Games: Catching Fire fut le film le plus populaire au Québec l'an dernier. On peut prévoir sans problème un succès de la même ampleur pour la première partie de l'adaptation du dernier tome des romans de Suzanne Collins (deuxième partie: 20 novembre 2015). Cet ultime épisode met aussi en valeur le dernier rôle du regretté Philip Seymour Hoffman au cinéma. La supervision de la bande originale a par ailleurs été confiée à la jeune artiste néo-zélandaise Lorde. - 21 novembre

Foxcatcher

Drame biographique réalisé par Bennett Miller. Avec Channing Tatum, Steve Carell, Mark Ruffalo, Sienna Miller.

Le philanthrope John du Pont fait construire chez lui un domaine où le champion olympique de lutte Mark Schultz peut aller s'entraîner avec son frère.

Étonnamment, l'histoire dramatique de Mark Schultz, médaillé d'or aux Jeux olympiques de Los Angeles de 1984, et de son frère David, assassiné par le milliardaire John du Pont, reste peu connue. Même s'il est moins percutant que Moneyball, le nouveau film de Bennett Miller (Capote) pourra néanmoins faire très belle figure aux Oscars l'an prochain. La transformation de Steve Carell, formidable dans la peau du milliardaire, vaudra assurément à l'acteur une nomination. Prix de la mise en scène au Festival de Cannes. - 28 novembre

Wild... (PHOTO FOX SEARCHLIGHT) - image 10.0

Agrandir

Wild

PHOTO FOX SEARCHLIGHT

DÉCEMBRE

Pendant que Hollywood sort ses poids lours afin de bien se positionner pour les Oscars, le Québec envoie une comédie dramatique dans la mêlée.

Wild

Drame biographique réalisé par Jean-Marc Vallée. Avec Reese Witherspoon, Gaby Hoffmann, Michiel Huisman, Laura Dern.

Une femme en crise existentielle décide de faire une énorme randonnée sur la côte ouest des États-Unis.

Reese Witherspoon est la productrice et la tête d'affiche de cette adaptation cinématographique du récit autobiographique de Cheryl Strayed, dont le scénario est signé Nick Hornby (High Fidelity, About a Boy). Doté d'un budget de 15 millions, Wild a été tourné l'an dernier dans l'État de l'Oregon, à peu près sur le même modèle que Dallas Buyers Club, le film précédent de Jean-Marc Vallée. Présenté en «première internationale» au festival de Toronto le mois prochain, on présume que le lancement mondial du film aura lieu au prestigieux festival de Telluride au Colorado. - 5 décembre

Les maîtres du suspense

Suspense de Stéphane Lapointe. Avec Michel Côté, Robin Aubert, Antoine Bertrand, Maria de Medeiros.

Un auteur à succès en panne d'inspiration est entraîné dans une histoire rocambolesque à cause de l'écrivain fantôme qu'il a embauché.

Le réalisateur de La vie secrète des gens heureux revient au long métrage de cinéma après avoir travaillé sur la délicieuse série télévisée Tout sur moi. Mettant en vedette une distribution alléchante, Les maîtres du suspense serait un film dans lequel Lapointe orchestre un mélange des genres: suspense et humour. «Je veux que ce soit authentique, que les personnages vivent de vrais drames, qu'on ait de l'empathie pour eux, tout en étant punché et drôle. J'aime être sur la ligne», a déclaré le réalisateur au moment du tournage de ce film tourné en partie en Louisiane. - Date de sortie non précisée

Inherent Vice... (Photo: fournie par Warner Bros.) - image 11.0

Agrandir

Inherent Vice

Photo: fournie par Warner Bros.

Inherent Vice

Drame réalisé par Paul Thomas Anderson. Avec Joaquin Phoenix, Reese Witherspoon, Benicio del Toro, Josh Brolin.

Dans les années 70 à Los Angeles, un détective privé toxicomane se retrouve mêlé à une histoire de disparition.

Deux ans après The Master, Paul Thomas Anderson refait équipe avec Joaquin Phoenix afin de porter à l'écran une adaptation du roman de Thomas Pynchon, publié en 2009. On annonce ici un film plus léger de ton. «Inherent Vice est un voyage dans le passé qui ramène de façon très vive l'époque des débuts de la contre-culture californienne», a déclaré Kent Jones, directeur du Festival de New York, en annonçant que le nouvel opus de PTA serait présenté en primeur mondiale chez lui le 4 octobre. Inherent Vice sortira en distribution «limitée» le 12 décembre pour ensuite atteindre tous les marchés le 9 janvier. - 12 décembre

Big Eyes

Drame biographique réalisé par Tim Burton. Avec Amy Adams, Christoph Waltz, Krysten Ritter, Jason Schwartzman.

L'histoire du peintre Walter Keane et de sa femme Margaret, célèbres dans les années 50 et 60 grâce à une série de portraits d'enfants affublés de gros yeux.

Tim Burton n'a pas réalisé de drame biographique depuis Ed Wood il y a 20 ans. Le cinéaste a d'ailleurs fait appel aux mêmes scénaristes - Scott Alexander et Larry Karaszewski - pour écrire le scénario de son nouveau film Big Eyes. Amy Adams et Christoph Waltz interprètent un couple de peintres, déchiré par des problèmes légaux. Walter a en effet pris le crédit pour les oeuvres réalisées par sa femme Margaret, dont le succès fut fulgurant au cours des années 50. Travaillant habituellement avec les mêmes acteurs, Burton a réuni cette fois une distribution complètement inédite pour lui. - 25 décembre

The Interview... (Photo: Sony Pictures) - image 12.0

Agrandir

The Interview

Photo: Sony Pictures

The Interview

Comédie réalisée par Seth Rogen et Evan Goldberg. Avec James Franco, Seth Rogen, Randall Park.

Recrutés par la CIA, deux personnalités télévisuelles ayant décroché une interview exclusive avec le leader nord-coréen se retrouvent chargées d'une mission inattendue.

De la bande qui nous a offert la désopilante comédie This is the End, on peut évidemment s'attendre à tout. Les artisans de ce film ne s'attendaient toutefois sans doute pas à ce que leur projet soulève l'ire d'un dictateur à des dizaines de milliers de kilomètres. Kim Jong-un a qualifié le film «d'acte de terrorisme» et a promis des «représailles impitoyables». Les menaces ont dû faire tache puisque des changements auraient été faits. La guerre nucléaire peut attendre. - 25 décembre

Unbroken

Drame biographique réalisé par Angelina Jolie. Avec Jack O'Connell, Domhnall Gleeson, Jai Courtney, Garrett Hedlund.

L'incroyable destin du coureur olympique et héros de la Seconde Guerre mondiale Louis «Louie» Zamperini.

La célèbre actrice passe de nouveau derrière la caméra, cette fois pour porter à l'écran le best-seller de Laura Hillenbrand relatant l'histoire du protagoniste, disparu plus tôt cette année. Fait inusité, la version finale du scénario a été écrite par Ethan et Joel Coen (No Country for Old Men). Unbroken fait écho à l'histoire de l'athlète et héros de guerre Louis Zamperini. Après qu'un avion dans lequel il a pris place avec 10 autres personnes se soit écrasé en mer en 1943, l'homme s'est retrouvé avec deux autres rescapés sur un canot de sauvetage. Le soldat, ainsi que l'un de ses compagnons d'armes, a pu survivre 47 jours durant avant d'être capturé par la marine japonaise et envoyé dans un camp de prisonniers de guerre. - 25 décembre




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer