À l'horaire

Modifier Localisation :
Montréal
>

Les cinémas

ou

Les films

       
      ou
      Fermer X

      Désolé! Nous ne pouvons vous localiser.

      Suggestions:
      1- Vérifiez l'orthographe
      2- Entrez un code postal
      3- Entrez le nom d'une ville
      4- Entrez une adresse

      En DVD

      Les Amants passagers

      Les Amants passagers

      Résumé

      Un train d'atterrissage en panne cause l'émoi à bord d'un airbus 340 assurant la liaison Madrid-Mexico. Tandis que le capitaine et son copilote volent au dessus de la péninsule ibérique dans l'espoir qu'on leur indique bientôt un aéroport où se poser, le personnel de bord noie son anxiété dans l'alcool. Pour faciliter les choses, les voyageurs de la classe Économie ont rapidement été endormis aux barbituriques par leurs hôtesses. En classe Affaires, les passagers - une voyante encore vierge, une "madame" aux lourds secrets, un acteur populaire, le pdg en fuite d'une banque fraudeuse, un couple de nouveaux mariés, etc. - pressentent le danger et forcent les confidences du chef de cabine, incapable de mentir, pas même au sujet de sa liaison avec le pilote bisexuel. Bientôt, l'ingestion par tout ce beau monde de cocktails fortifiés à la mescaline provoquent les confidences et libèrent les inhibitions. À bord, la température grimpe.

      Cote La Presse

      2.5/5

      Votre cote 33 votes

      2.4/5

      Fermer X

      Bande-annonce de Les Amants passagers

      Vous avez vu le film?
      Faites-nous part de vos commentaires

      COTEZ CE FILM

      Légende

      • 5 etoile - exceptionnel
      • 4 etoile - Très bon
      • 3 etoile - Bon
      • 2 etoile - Passable
      • 1 etoile - À éviter

      DÉTAILS

      Date de sortie : 2013-07-19

      Classement : 13 ans + (langage vulgaire)

      Pays : Espagne

      Distributeur : Métropole Films Distribution

      Date de sortie en DVD : 2014-01-07

      Genre : Comédie

      Durée : 95 min.

      Année : 2013

      Site officiel

      GÉNÉRIQUE

      Réalisation : Pedro Almodovar

      Montage : José Salcedo

      Scénario : Pedro Almodovar

      Photographie : Jose Luis Alcaine

      Musique : Alberto Iglesias

      ACTEURS

      Antonio BanderasPenélope CruzCecilia RothBlanca SuarezJavier CamaraPaz VegaGuillermo ToledoJosé Maria YazpikLola DuenasRaul ArévaloAntonio de la TorreCarlos ArecesHugo SilvaMiguel Angel Silvestre

      Critique

      Les amants passagers : y a-t-il un pilote dans l'avion?

      Alain 
      Alain de Repentigny

      Vous avez vu la bande-annonce, plutôt amusante, du plus récent film de Pedro Almodovar dans laquelle des agents de bord s'éclatent dans une chorégraphie sur l'hymne disco I'm So Excited? Eh bien, dites-vous que c'est à peu près tout ce qu'il y a de bon dans Los amantes pasajeros, le dernier chapitre, paresseux et interminable, de la cinématographie du réalisateur espagnol.

      Les fans d'Almodovar, trop heureux de renouer avec les personnages colorés du cinéaste et son humour décalé qui égaie même ses films plus dramatiques, seront déçus. Ils reconnaîtront sa signature visuelle, mais se lasseront rapidement des destins croisés de ces personnages liés par d'énormes ficelles.

      Résumons. Un avion quitte Tolède à destination du Mexique quand son équipage s'aperçoit que le train d'atterrissage est défectueux. Confrontés à la possibilité très réelle d'y laisser leur peau, et aidés en cela par la mescaline fournie par l'un des leurs, les passagers de la classe affaires - ceux de l'économie ont été endormis par l'équipage - passent aux aveux et font défiler l'un après l'autre les squelettes qu'ils cachaient dans leur placard. L'heure est au défoulement. Les trois agents de bord, le capitaine et son assistant leur emboîteront le pas.

      Il y a là deux jeunes mariés, une voyante déterminée à perdre sa virginité en plein vol, une escorte un brin parano qui a des relations parmi les membres les plus importants du gouvernement, un banquier responsable d'un scandale financier, un tueur à gages et un acteur populaire rongé par la culpabilité après avoir largué une maîtresse fragile. Sans oublier le capitaine bi qui mène une double vie, son copilote qui met du temps à avouer son homosexualité et les trois agents de bord/danseurs qui ne s'en cachent surtout pas même si la religion interdit au grassouillet des trois les plaisirs de ses camarades de travail.

      Ces acteurs de talent - on se désole de voir les fidèles Lola Dueñas et Cecilia Roth participer à un tel naufrage - se voient confier des rôles unidimensionnels, distrayants le temps d'un clin d'oeil ou d'une pirouette, mais cantonnés la plupart du temps dans la caricature. La courte saynète sur laquelle s'ouvre le film, avec la participation éclair des acteurs fétiches Penélope Cruz et Antonio Banderas réunis pour la première fois à l'écran, donne le ton à la farce appuyée qui va suivre.

      Bref, un film mineur d'un cinéaste qui nous a habitués à mieux.

      * * 1/2
      Los amantes pasajeros (V.F. : Les amants passagers). Comédie de Pedro Almodovar. Avec Javier Cámara, Lola Dueñas, Cecilia Roth. 1h31.

      Les amants passagers: avion, sexe et confidences

      Éric 
      Éric Moreault

      Un avion sur le point de s'écraser, on a vu ça 100 fois au cinéma. Mais avec Pedro Almodóvar, le spectateur sait qu'il se passera forcément autre chose avant la catastrophe. Pour Les amants passagers (Los amantes pasajeros), le célèbre réalisateur espagnol renoue avec la comédie mélo fofolle de ses débuts, comportant son lot de personnages débridés, de dialogues absurdes et de petits drames. Autrement dit, un avion, du sexe et des confidences.

      L'oeuvre détonne après 20 ans de films dramatiques (Tout sur ma mère, Parle avec elle), mais elle reprend l'essence des films de jeunesse d'Almodóvar comme Le labyrinthe des passions (1982). Une succession de scènes absurdes où se mélange le comique, voire le burlesque, et le dramatique, bien que son humour tourne presque exclusivement autour du cul, avec sa vulgarité outrancière habituelle. Il rompt aussi avec sa longue tradition de personnages principaux féminins.

      Bien que dans Les amants passagers, les trois agents de bord, homosexuels assumés, sont assez efféminés pour entrer dans cette catégorie (leur chorégraphie dans la cabine sur I'm So Excited, qui se moque des clips sexy, est d'un kitsch à hurler)... Le pilote et le copilote n'en sont pas loin non plus et tout ce beau monde est au bord de la crise de nerfs lorsqu'ils apprennent qu'un train d'atterrissage est bloqué.

      Ils droguent alors tous les passagers de la classe économique, une astuce scénaristique un peu trop forte de moutarde. Ne restent plus que ceux de la classe affaires, un beau groupe d'excentriques qui vont tomber dans l'alcool et les pilules. Devant l'imminence de leur mort et la consommation aidant, ceux-ci se confieront à tour de rôle leurs secrets pour oublier l'angoisse et en profiteront pour s'envoyer en l'air (dans tous les sens du terme).

      Le spectateur ne sortira de ce quasi-huis clos en forme de catharsis que pour de brèves séquences, dont en ouverture où Antonio Banderas et Penélope Cruz font un caméo. Ce qui est bien dommage parce qu'elles démontrent toute la maestria du réalisateur: angles et prises de vue inusités, splendides mouvements de caméra...

      Comme d'habitude chez l'Espagnol, le film est bavard, trop bavard cette fois. D'autant que le récit tourne en rond (comme l'avion). On peut néanmoins admirer le doigté avec lequel il dirige cette oeuvre chorale en passant d'une situation à une autre.

      Le long métrage fait référence à plusieurs scandales financiers espagnols, incarnés par M. Más, un banquier en fuite, qui s'en est mis plein les poches avec un aéroport privé qui a fait faillite (l'aéroport Central-Ciudad Real dans la réalité). C'est dans ce dernier qu'Almodóvar a tourné les magnifiques plans de la finale.

      Réalité et fiction marchent souvent main dans la main, même quand on prétend le contraire en début de film... C'est néanmoins une réponse ludique à la crise financière européenne, en général, et espagnole, en particulier. Tout fout le camp, comme chacun des personnages qui cherchent le salut dans la fuite.

      Les amants passagers est un film mineur dans le répertoire de Pedro Almodóvar. Il est évident que le réalisateur n'a pas voulu se prendre la tête. Un parfait divertissement estival: léger, frais, mais à haute teneur alcoolisée. Vous êtes prévenus.

      On aime : l'imagination débridée, l'absence de tabous.

      On n'aime pas : l'exagération.

      publicité

      Commentaires Faites-nous part de vos commentaires >

      Commentaire (0)

      Commenter cet article »

      À vous de lancer la discussion!

      Soyez la première personne à commenter cet article.

      Commenter cet article

      Vous désirez commenter cet article? Ouvrez une session | Inscrivez-vous

       

      Veuillez noter que les commentaires sont modérés et que leur publication est à la discrétion de l'équipe de Cyberpresse. Pour plus d'information, consultez notre nétiquette. Si vous constatez de l'abus, signalez-le.

      publicité

      10164:liste;1909714:box; 300_cinemaStandard.tpl:file;

      Critiques >

      publicité

      publicité

      la boite:1977421:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

      publicité

      Autres contenus populaires