Gala Artis: Guylaine Tremblay et Éric Salvail couronnés

Deux prix pour Éric Salvail dimanche soir, dont... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Deux prix pour Éric Salvail dimanche soir, dont celui de la personnalité masculine de l'année.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Vicky Fragasso-Marquis
La Presse Canadienne

Le 32e gala Artis s'est inscrit dans la continuité, dimanche soir, alors que plusieurs habitués ont été récompensés par le public, mais quelques nouveaux visages sont parvenus à se démarquer pendant la soirée couronnant les vedettes de la télévision.

Guylaine Tremblay... (Photo Graham Hughes, La Presse canadienne) - image 1.0

Agrandir

Guylaine Tremblay

Photo Graham Hughes, La Presse canadienne

>> Relisez le clavardage de la soirée

Pour la dixième fois de sa carrière, Guylaine Tremblay a été sacrée personnalité de l'année féminine au gala.

L'actrice avait également remporté un prix pour son interprétation de la détenue Marie dans la série Unité 9.

«C'est une histoire d'amour qui me bouleverse chaque fois. Je n'en reviens pas à chaque fois. Je ne me l'explique pas. Comme les grandes histoires d'amour, on se les explique jamais», a-t-elle soutenu en entrevue après le gala.

Éric Salvail a quant à lui été couronné personnalité de l'année masculine pour la première fois, mais ce n'était pas son premier trophée Artis, loin de là.

Dans son discours, il a remercié le public de l'aimer «pour ce qu'il est» alors que lui a eu de la difficulté à s'accepter par moment.

Il était allé chercher plus tôt son quatrième Artis pour le meilleur talk-show, En mode Salvail, qui est diffusé sur V Télé. «Ça confirme que je suis à la bonne place, puis que les gens aiment ça. Et de toute façon, je ne sais pas ce que je me verrais faire d'autre. Dans En mode Salvail, il y a tellement tout ce que j'aime», a-t-il raconté en entrevue.

Par ailleurs, le le vétéran animateur de TVA, Pierre Bruneau, est allé cueillir le 19e prix de sa carrière - son septième consécutif - pour le meilleur animateur de bulletin de nouvelles.

Gino Chouinard a aussi reçu son dixième prix de suite pour l'animation de Salut, Bonjour, un trophée qu'il a accepté avec beaucoup d'humilité.

«Je suis un peu mal à l'aise. Il y a tellement de bons animateurs dans cette catégorie-là, des émissions qui sont exigeantes à animer, avec des heures de préparation. Ils méritent tous d'avoir leur moment», a-t-il confié dans la salle de presse.

Guy Jodoin a aussi été honoré une cinquième fois pour le jeu Le Tricheur, alors que Dave Morissette est allé chercher le prix dans la catégorie animateur de sport.

Denis Lévesque est aussi monté sur scène pour la catégorie animateur d'émissions d'affaires publiques, un prix qu'il remporte depuis plusieurs années contre de grosses pointures du domaine de l'information, dont Anne-Marie Dussault et Pascale Nadeau.

Mais le gala a aussi récompensé de «nouveaux» visages qui sont dans le paysage télévisuel depuis longtemps, mais qui ne s'étaient pas illustrés à cette cérémonie.

Les deux premiers prix de la soirée sont allés aux comédiens principaux de la série humoristique Boomerang, soit Antoine Bertrand et Catherine-Anne Toupin. La série, dont la troisième saison sera présentée en septembre prochain, avait également été récompensée au dernier gala des Gémeaux.

Les acteurs, qui forment un couple dans la vie, ont rendu hommage à l'équipe technique et aux auteurs de la série. M. Bertrand n'a pas manqué de taquiner l'ancien chef du Parti québécois redevenu président et chef de la direction de Québecor, Pierre Karl Péladeau, qui était accompagné de la comédienne Lucie Laurier.

«On vient de m'informer que je viens de perdre mon emploi», a-t-il lancé sous l'hilarité générale.

Marc-André Grondin a reçu le prix du meilleur acteur dans une télésérie pour L'imposteur, tandis que Maude Guérin a été récompensée pour sa performance dans la série dramatique Feux.

Dans son discours, Mme Guérin a interpellé les auteurs pour qu'ils écrivent plus de personnages incarnés par les femmes d'âge mûr.

«Je ne voulais pas parler de ça, mais c'est sorti tout seul», a-t-elle dit en riant lors d'un entretien dans la salle de presse.

«Je trouve ça important. À cinquante ans, les femmes vivent des choses autant qu'à vingt ou trente ans. Même les femmes plus jeunes vont être des femmes vieillissantes. On s'en va toutes vers ça!», a-t-elle ajouté.

Le maître de la cérémonie, Guy Jodoin a ouvert le gala avec un numéro d'ouverture rappelant les grands moments de la télévision, mais aussi les nouvelles qui ont marqué l'actualité.

Devant le public réuni au théâtre Denise-Pelletier, à Montréal, M. Jodoin a souligné que cette «vague d'amour» du public était bienvenue en ces moments de «trumpisme» - faisant référence au nouveau président des États-Unis, Donald Trump.

L'animateur a mentionné plusieurs séries appréciées par les Québécois, dont District 31, que les «policiers du Service de police de la Ville de Montréal suivent presque autant que Patrick Lagacé». Rappelons que le cellulaire du chroniqueur de La Presse a été épié par les policiers du SPVM.

Liste des gagnants du 32e gala Artis:

  • ANIMATEUR / ANIMATRICE DE BULLETINS DE NOUVELLES : Pierre Bruneau (TVA Nouvelles)
  • ANIMATEUR / ANIMATRICE D'ÉMISSIONS D'AFFAIRES PUBLIQUES : Denis Lévesque (Denis Lévesque, Le Québec parle)
  • ANIMATEUR / ANIMATRICE D'ÉMISSIONS DE SERVICES : Gino Chouinard (Salut Bonjour)
  • ANIMATEUR / ANIMATRICE D'ÉMISSIONS DE VARIÉTÉS OU DE DIVERTISSEMENT : Charles Lafortune (La Voix, La Voix Junior)
  • ANIMATEUR / ANIMATRICE DE MAGAZINES CULTURELS ET TALK-SHOWS : Éric Salvail (En mode Salvail)
  • RÔLE MASCULIN / COMÉDIES : Antoine Bertrand (Boomerang)
  • RÔLE FÉMININ / COMÉDIES : Catherine-Anne Toupin (Boomerang)
  • ANIMATEUR / ANIMATRICE D'ÉMISSIONS DE JEUX : Guy Jodoin (Le Tricheur)
  • ANIMATEUR / ANIMATRICE D'ÉMISSIONS DE SPORT : Dave Morissette (Dave Morissette en direct, Destination Coupe Stanley)
  • RÔLE MASCULIN / SÉRIES DRAMATIQUES SAISONNIÈRES : Marc-André Grondin (L'imposteur)
  • RÔLE FÉMININ / SÉRIES DRAMATIQUES SAISONNIÈRES : Maude Guérin
  • RÔLE MASCULIN / SÉRIES DRAMATIQUES ANNUELLES : Guy Nadon (O')
  • RÔLE FÉMININ / SÉRIES DRAMATIQUES ANNUELLES : Guylaine Tremblay (Unité 9)
  • ARTISTE D'ÉMISSIONS JEUNESSE : Sarah-Jeanne Labrosse (L'appart du 5e, Le chalet)
  • PERSONNALITÉ MASCULINE DE L'ANNÉE : Éric Salvail
  • PERSONNALITÉ FÉMININE DE L'ANNÉE : Guylaine Tremblay




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer