TLMEP : pas de «carré vert» face à Nadeau-Dubois

Gabriel Nadeau-Dubois... (Archives La Tribune, Jessica Garneau)

Agrandir

Gabriel Nadeau-Dubois

Archives La Tribune, Jessica Garneau

Partager

Dossiers >

Conflit étudiant

Actualité

Conflit étudiant

Le gouvernement de Jean Charest a décidé d'augmenter les droits de scolarité de 1625 dollars en cinq ans, une hausse décriée par des dizaines de milliers d'étudiants. »

Gabriel Nadeau-Dubois ira seul à l'émission Tout le monde en parle, enregistrée ce soir et diffusée dimanche à Radio-Canada. L'équipe de l'émission souhaitait le confronter sur le plateau à Jean-François Morasse, étudiant en arts visuels de l'Université Laval qui a obtenu une injonction, au printemps dernier, afin de pouvoir assister à ses cours. Ce dernier a toutefois décliné l'invitation.

L'avocat de M. Morasse, Me Maxime Roy, le lui a d'ailleurs déconseillé. «Nous avons donné beaucoup aux médias, on veut se concentrer sur la procédure de vendredi. La victoire aura lieu dans une salle de la cour et non sur un plateau de télévision», a affirmé Me Roy au Soleil.

Le fait que l'émission soit tournée la veille des représentations sur sentence, donc sans qu'on connaisse la peine que pourrait imposer le juge, a aussi influencé la décision. Cependant, la présence de Gabriel Nadeau-Dubois sur le plateau n'a rien à voir avec la décision de M. Morasse. «Je suis convaincu que Jean-François aurait été très bon, même s'il n'a pas l'aura de Gabriel Nadeau-Dubois.»

Interrogé à ce sujet, Guy A. Lepage confirme que son équipe a invité Jean-François Morasse, avant d'y renoncer. «L'avocat de Gabriel Nadeau-Dubois lui a déconseillé d'y aller si Jean-François Morasse était là», nous a-t-il dit. L'animateur serait tout de même prêt à recevoir M. Morasse s'il change d'idée. «On n'est pas en maudit après lui. Dans les deux cas, ce sont des décisions d'avocats.»

Il ajoute cependant que le fait de recevoir M. Morasse seul n'est pas envisageable. «On ne prend pas position en invitant Gabriel Nadeau-Dubois tout seul. Mais son dossier est beaucoup plus étoffé qu'une seule cause judiciaire. On aurait souhaité les avoir en même temps.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer