• Accueil > 
  • Arts > 
  • Nouvelles 
  • > Bill Cosby poursuit une de ses accusatrices pour tentative d'extorsion 

Bill Cosby poursuit une de ses accusatrices pour tentative d'extorsion

L'avocat de Bill Cosby (photo) affirme que Mme... (Photo Evan Vucci, AP)

Agrandir

L'avocat de Bill Cosby (photo) affirme que Mme Huth et son avocat Marc Strecker ont par la suite fait monter les enchères à 250 000 dollars.

Photo Evan Vucci, AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LOS ANGELES

La vedette déchue du petit écran Bill Cosby a contre-attaqué en déposant plainte jeudi contre une femme qui l'accuse d'agression sexuelle, affirmant qu'elle a tenté de lui extorquer jusqu'à 250 000 dollars contre l'abandon de toutes poursuites.

Judy Huth a porté plainte mardi à Los Angeles, l'accusant de l'avoir droguée et violée lorsqu'elle avait 15 ans, dans la célèbre Playboy Mansion en 1974.

Martin Singer, qui défend Cosby et qui est l'un des plus illustres avocats de célébrités, affirme dans la plainte déposée jeudi, que Mme Huth l'a appelée le 25 novembre pour réclamer d'abord 100 000 dollars en échange de son silence.

Alors que de nouvelles accusations ne cessent de faire surface contre M. Cosby, son avocat affirme que Mme Huth et son avocat Marc Strecker ont par la suite fait monter les enchères à 250 000 dollars.

En outre, M. Singer fait valoir que selon la loi californienne, pour pouvoir engager des poursuites sur des faits aussi anciens, Mme Huth doit prouver qu'elle n'a pris conscience des dégâts psychologiques des faits présumés que «lors des trois dernières années».

Or, ce n'est pas le cas, car il soutient qu'elle a tenté «sans succès de vendre son histoire dans la presse à scandale il y a près de dix ans».

Environ 20 femmes sont sorties de l'ombre ces dernières semaines et accusé Cosby d'agressions sexuelles voire de viol. La plupart affirment aussi que le comédien aujourd'hui âgé de 77 ans les a droguées ou fait boire pour les rendre vulnérables.

Mercredi, une avocate spécialisée dans la défense des femmes et des affaires sexuelles, Gloria Allred, avait défié la vedette de télévision mondialement connue grâce au sitcom «The Cosby Show», de renoncer au droit à la prescription et d'accepter d'aller devant les tribunaux pour se confronter avec ses victimes présumées.

Elle lui avait également proposé de créer un fonds de 100 millions de dollars avec un groupe d'arbitrage pour indemniser des victimes.

Mme Allred était entourée de trois nouvelles accusatrices, l'une d'elles affirmant avoir été agressée sexuellement par Cosby alors qu'elle n'avait que 17 ans en 1986.

Par ailleurs, le chef de la police de Los Angeles Charlie Beck a déclaré jeudi que des enquêtes pourraient être ouvertes et ce, même si les accusations intervenaient après les délais de prescription.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer