Musique classique: les disparus de 2014

Le ténor verdien Carlo Bergonzi... (PHOTO LIONEL CIRONNEAU, ARCHIVES AP)

Agrandir

Le ténor verdien Carlo Bergonzi

PHOTO LIONEL CIRONNEAU, ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claude Gingras

Les chanteurs et les chefs d'orchestre dominent la nécrologie musicale de 2014. Notre rétrospective comprend respectivement 12 et 9 noms dans chaque discipline.

Deux voix se détachent de la première liste: Magda Olivero et Licia Albanese, sopranos plus que centenaires, légendaires représentantes de l'art vocal de leur pays, l'Italie, la première ayant chanté surtout en Europe et la seconde, surtout aux États-Unis. Cinq autres sopranos se sont tues: Anita Cerquetti, sorte de «nouvelle Callas» à la carrière mystérieusement écourtée, Cristina Deutekom, Janis Martin, Rita Shane et Elisabetta Barbato. Une mezzo aussi: Irene Dalis. Les hommes sont ici en minorité. Le plus illustre est le ténor verdien Carlo Bergonzi, suivi du baryton John Shirley-Quirk et des basses Nicola Ghiuselev et Ivo Vinco.

Quatre noms à retenir d'abord chez les chefs d'orchestre: Lorin Maazel et Claudio Abbado, de réputation mondiale, et Franz-Paul Decker et Rafael Frühbeck de Burgos, principalement connus comme anciens titulaires de l'OSM. On mentionnera également Christopher Hogwood, pour sa contribution au répertoire baroque, Julius Rudel, surtout actif à l'opéra, Gerd Albrecht, Jerzy Semkov et Karl Anton Rickenbacher.

Cinq compositeurs nous ont quittés, sans laisser beaucoup de traces cependant. Il s'agit des quasi obscurs Jacques Castérède, Peter Sculthorpe, Gérard Frémy, Stephen Paulus et Robert Ashley. Peu de disparitions aussi chez les instrumentistes: le flûtiste Frans Brüggen (également chef d'orchestre), le violoncelliste Laszlo Varga, le violoniste David Nadien, la harpiste Ursula Holliger, le pianiste-accompagnateur George Darden, ainsi que la veuve de l'écrivain et homme politique André Malraux, Madeleine, pianiste à ses heures, et une autre pianiste, Alice Herz-Sommer, à 110 ans la doyenne des musiciens.

D'autres décès à signaler: Gérard Mortier, directeur d'opéra très controversé, l'imprésario Tibor Rudas, créateur du phénomène des Trois Ténors, l'agent d'artistes Harold Shaw, le producteur de disques John McClure, les musicologues Serge Gut, biographe de Liszt, et Joseph Kerman, spécialiste de l'opéra, et Harris Goldsmith, critique musical, pianiste aussi.

Au Canada et au Québec: le metteur en scène d'opéra Irving Guttman, l'organiste Claude Lavoie, la violoniste Yaëla Hertz, le clarinettiste Gilles Moisan, le saxophoniste Pierre Bourque, l'organiste Marcelle Martin, le pianiste et arrangeur Pierre Brabant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer