Un gros week-end!

Le ténor allemand Jonas Kaufmann donnera un concert... (Photo fournie par l'artiste)

Agrandir

Le ténor allemand Jonas Kaufmann donnera un concert dimanche à la salle Wilfrid-Pelletier, en même temps que se déroulera le récital du pianiste Louis Lortie à la Maison symphonique.

Photo fournie par l'artiste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claude Gingras
La Presse

L'événement des prochains jours est double: c'est la présentation dimanche après-midi, en même temps et à quelques pas l'un de l'autre, de deux concerts très attendus, soit le programme d'airs d'opéra du ténor allemand Jonas Kaufmann à 14h, salle Wilfrid-Pelletier, et le récital du pianiste Louis Lortie à 14h30, à la Maison symphonique.

Un an après son Schöne Müllerin de Schubert (le 20 janvier 2013), Kaufmann est présenté par l'Opéra de Montréal et chantera, avec l'Orchestre Métropolitain dirigé par Jochen Rieder, des airs de Tosca, Carmen, Werther, Cavalleria rusticana, La Gioconda, Die Walküre et Andrea Chénier. L'OM complétera le programme avec des pages d'opéra.

Louis Lortie, quant à lui, est de retour à Montréal après six ans d'absence. Présenté par l'OSM et Pro Musica, il a consacré son programme aux Années de pèlerinage de Liszt, qu'il a enregistrées chez Chandos en 2010. Présenté par Georges Nicholson à 13h30, le récital débutera à 14h30 et totalisera près de trois heures. Lortie omettra le supplément Venezia e Napoli mais jouera les trois recueils au complet, séparés par deux entractes de 15 minutes.

Note: la master-class de Louis Lortie, annoncée pour jeudi, 20h, au Conservatoire, est devancée d'un jour: demain, même heure, même endroit.

Pour dimanche encore, 15h30, deux concerts de trios: le Jean Paul, d'Allemagne, présentation du LMMC, Pollack Hall de McGill, dans Beethoven (op. 1 no 1), Mozart (K. 548) et Schubert (op. 99), et le Frontenac, de Québec, Chapelle historique du Bon-Pasteur, dans des Prokofiev, Franck et Chausson à deux et trois instruments.

D'ici là...

L'Atelier d'opéra de McGill donne A Midsummer Night's Dream de Britten demain, jeudi, vendredi et samedi, 19h30, Pollack Hall. Mise en scène: Patrick Hansen. Direction musicale: Andrew Bisantz. Le quatuor de saxophones Quasar joue au Conservatoire demain et jeudi, 19h30.

Jeudi, 20h, Redpath Hall de McGill: Allegra dans un programme pour vents de Mozart, Rossini, Danzi et Reicha.

Vendredi, 19h30, salle Bourgie: le violoncelliste Richard Lester comme chef, chambriste et soliste des Violons du Roy dans Mozart, Beethoven et Boccherini. Retour au Conservatoire vendredi, 20h, pour le Quatuor Molinari et la pianiste Louise Bessette dans des quintettes de Schafer et Gubaïdulina.

Samedi, 19h30, à l'église Saint-Jean-Baptiste, Louis Lavigueur dirige la Sinfonia de Montréal, le Choeur Classique et cinq voix solistes dans Die Schöpfung - La Création - de Haydn.

Gabrielle Tessier rappelle aussi la présentation, chaque troisième samedi du mois à 16h et sous le nom L'Offrande musicale, d'un concert de musique sacrée à l'église Saint-Lambert (41, avenue Lorne), dont elle est l'organiste titulaire.

Les Prix Opus

Le 17e gala annuel des Prix Opus, dimanche, salle Bourgie, a couronné 28 lauréats. Au sommet du palmarès: Lohengrin par l'Orchestre Métropolitain et le Festival de Lanaudière, Dead Man Walking par l'Opéra de Montréal, 2e Virée classique de l'OSM, Theodora par les Violons du Roy et la Chapelle de Québec, la Nouvelle École de Vienne par le Quatuor Molinari, le disque Mahler du baryton Christian Gerhaher, Nagano et l'OSM (Analekta). Ont été honorés: les compositeurs Éric Champagne et Maxime McKinley, le chef d'orchestre Yannick Nézet-Séguin, la chanteuse Marie-Nicole Lemieux, le jazzman Michel Donato.

Pas une première

Contrairement à ce qu'on a lu et entendu ici et là, Porgy and Bess n'est pas une première à Montréal. Une première à l'Opéra de Montréal, oui, mais une quatrième au moins en cette ville. On a vu l'opéra de Gershwin dans une production de Houston en 1977 et dans une production de Charleston en 1993. De plus, l'OSM, qui accompagne le présent spectacle, a donné l'oeuvre en version concert abrégée en 2001. Et tout cela dans la même salle Wilfrid-Pelletier.

Omission...

Le numéro de décembre du magazine Opera News contient une interview de Diana Soviero. La soprano y parle de son travail et de son mari, Bernard Uzan. Mais on n'y trouve pas un mot, niente, sur les années qu'elle et lui passèrent à l'Opéra de Montréal.

Casaprès

Le mot circule dans notre petit monde de l'orgue. Olivier Latry, le principal des trois organistes de Notre-Dame de Paris, est aussi le maître d'oeuvre de l'orgue Pierre-Béique bientôt inauguré à la Maison symphonique. On sait qu'il a obtenu des artisans de la maison Casavant qu'ils se surpassent pour produire l'un des instruments les plus perfectionnés du monde entier. «Donnez-moi, non pas du Casavant, mais du Casaprès!», leur aurait-il lancé.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer