Rémi Chassé: résolument rock

Plus d'un an après avoir fait la finale de La voix, Rémi Chassé... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Plus d'un an après avoir fait la finale de La voix, Rémi Chassé dévoile aujourd'hui un premier album solo constitué de compositions originales en français, intitulé Debout dans l'ombre. Entrevue sur le thème de l'intégrité.

Deux ans avant de participer à La voix, Rémi Chassé et les membres de son groupe Tailor Made Fable campaient en marge de Nashville dans l'espoir de décrocher un contrat. Un an plus tard, l'auteur-compositeur interprétait des reprises dans des bars et des restaurants «pour payer le loyer».

En s'inscrivant à La voix, Rémi Chassé donnait une énième chance à son rêve de faire de la musique une carrière. Il a réussi son pari en se faufilant jusqu'à la finale grâce à son grand panache rock. Finale remportée par le timide et réservé Yoan.

«Intense, lance-t-il. Il y a une grande part de popularité qui est venue avec La voix. Mais j'ai bien vécu tout cela, car j'ai toujours voulu faire ça dans ma vie.»

Les offres de spectacles se sont multipliées à l'été 2014.

«J'étais content, car il y avait plein de gens, mais ce n'était pas pleinement satisfaisant, car je faisais un spectacle de reprises rock. Pour moi, le sentiment du devoir accompli arrive quand les gens viennent écouter tes chansons.»

Rémi Chassé est un auteur-compositeur avant d'être un interprète. Et il n'est pas un imposteur. Ses trois albums avec son groupe Tailor Made Fable lui ont permis de se produire aux États-Unis, en Europe et partout au Québec.

S'il pouvait profiter de l'intérêt suscité par La voix et d'un contrat avec Musicor, il devait le faire judicieusement. «J'ai eu carte blanche sur les chansons et j'ai pu choisir mon équipe pour faire un album qui me ressemble à 100 %, dit-il. Je ne voulais pas être un produit de la télévision à qui on trouve des tounes

S'il avait remporté La voix, Rémi Chassé doute qu'il aurait pu bénéficier de la même liberté. «Je suis content de la tournure des événements.»

Deux réalisateurs

Il y a un an, Chassé n'avait «aucune chanson en banque». Il a entamé une période d'écriture intense, puis a fait appel à deux réalisateurs: Hubert Maheux, son guitariste collaborateur de longue date, et Guillaume Beauregard, musicien engagé émérite du groupe punk-rock Vulgaires Machins, qui a aussi lancé un album solo.

«Hubert a un grand vocabulaire de guitare, explique-t-il. Il me permet d'élargir mes idées. Notre complicité est super précieuse. J'arrivais toujours avec lui avec des brouillons de chansons terminées à 80 % avec des mélodies et des accords.»

C'est plutôt pour «peaufiner ses paroles en français» que Rémi Chassé a choisi de prendre contact parallèlement avec Guillaume Beauregard. «Un gars qui a compris comment être percutant en français, dit-il. Il pouvait tout faire sauf adoucir mon français chanté.»

À la blague, Beauregard affirme avoir joué le rôle de «concierge musical». Il a fait du ménage dans des textes sans les réécrire, avec son regard extérieur. «Se rendre dans le vif du sujet le plus vite possible.»

Dans ses textes, Rémi Chassé aborde des sujets universels comme la vie de couple, les remises en question et les vertiges de la vie.

Sa plus grande crainte était de «sonner "cheesy" en français». «De chanter en anglais me donnait une certaine pudeur, note-t-il. Là, je voulais être vrai et l'assumer.»

Il y a pris goût, au point d'écarter l'idée de faire un album bilingue.

Rémi Chassé ne s'en cache pas: une collaboration avec Guillaume Beauregard montre aussi au public de quelle école musicale il provient.

Il donne dans la chanson rock. Tantôt «avec de l'envergure dans la production», tantôt avec une facture acoustique. Intense quand il le faut, avec quelques égratignures dans le son.

Pour une simple question d'horaire, il n'a pas été question que son ancien coach Louis-Jean Cormier réalise son premier album solo en français. Sa chanson Une armée dans ma voix (écrite pour la finale de La voix) figure néanmoins sur Debout dans l'ombre.

Cet automne, Rémi Chassé préparera une tournée qui devrait décoller en janvier. Il sera accompagné de ses camarades Pierre-Emmanuel Beaudoin (batterie), Jessy Caron (basse) et Hubert Maheux.

«J'ai hâte», dit-il.

À court terme, Rémi Chassé donne un spectacle-lancement, mardi, à La Tulipe. C'est gratuit. Premiers arrivés, premiers entrés dans la salle.

_____________________________________________________________________________

CHANSON ROCK. Debout dans l'ombre. Rémi Chassé. Musicor.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer