Bernhari, militant romantique

Inspiré par le conflit étudiant de 2012, le... (Photo: Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Inspiré par le conflit étudiant de 2012, le premier album de Bernhari a été lancé au début du mois de septembre.

Photo: Bernard Brault, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Sur une photo, air hagard, regard mystérieux voilé par sa chevelure en bataille, Bernhari laisse planer une aura de mystère. Mais en entrevue, le nouveau-né d'Audiogram sort bien vite son côté engagé alimenté par sa soif de réécrire le monde avec sa plume de troubadour. Rencontre avec le chanteur qui partagera la scène du Métropolis ce soir avec Fanny Bloom et Fontarabie dans le cadre d'un concert gratuit.

Avec son premier album lancé au début du mois de septembre, Bernhari est venu rejoindre les Alex Nevski, Jimmy Hunt et autres crooners indie rock du moment en ajoutant une touche shoegaze à ses mélodies planantes, inspirées du conflit étudiant de 2012.

«Ce conflit-là nous a fait prendre la rue à coeur ouvert, confie l'homme-orchestre percussion-piano-chant. Quand on s'engage dans une bataille en groupe comme ça, de manière aussi assumée, ça crée en nous une espèce d'effervescence. Pour moi, ça s'est traduit par une espèce d'élan créatif.»

Réalisé par Emmanuel Éthier (Jimmy Hunt, Password), Bernhari tourne autour de Kryuchkova, un personnage féminin inspiré d'une rencontre marquante qu'a eue l'artiste lors d'une de ces manifestations. Cette muse est donc au coeur de la trame narrative de ce premier effort. D'ailleurs, la troisième pièce de l'opus, intitulée tout simplement Kryuchkova, dévoile cette rencontre marquante, au milieu des carrés rouges, entre le chanteur et la manifestante au prénom russe.

«L'engagement social et l'engagement amoureux sont deux concepts intrinsèquement liés, explique Bernhari. Kryuchkova devient un peu le lien entre tout ça.»

Fait intéressant, cette même pièce laisse également entendre la voix de l'actrice Sophie Desmarais, une complice du chanteur qui a accepté «sans hésiter» de l'accompagner «sans même connaître ce qui se cachait derrière le personnage». Comme quoi la confiance est bien installée entre les deux artistes.

Bien qu'il ait récemment signé avec le label Audiogram, Bernhari continue à pratiquer ce qui l'a amené là: il accompagne au piano plusieurs troupes de danse contemporaine. «À la base, ça se voulait un trip musical. Là, c'est allé très vite. J'ai hâte de prendre le rythme de la scène.»

Trio franco en concert gratuit

Ce soir au Métropolis, Bernhari lancera le concert qui réunira la chanteuse Fanny Bloom et Fontarabie, le projet de Julien Mineau (Malajube). Ce dernier sera d'ailleurs accompagné de 11 musiciens. Visant à soutenir la culture francophone, ce concert se répétera à Québec et à Gatineau, samedi et dimanche. Avis aux intéressés: des billets pour le concert de Montréal seront relâchés ce matin par le promoteur evenko.

______________________________________________________________________________

Ce soir, 19h30, au Métropolis. Rendez-vous à evenko.ca pour plus de détails.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer