Coldplay lance A Head Full of Dreams

Chris Martin de Coldplay lors des American Music... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Chris Martin de Coldplay lors des American Music Awards le 22 novembre dernier.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
James Pheby
Agence France-Presse
Londres

Coldplay, le quatuor britannique aux 100 millions de disques vendus, sort vendredi son septième album studio, A Head Full of Dreams, concentré vitaminé de sonorités pop et dansantes auquel ont collaboré des invités prestigieux, de Noel Gallagher à Beyoncé.

Le groupe avait déjà sorti le mois dernier un premier single, Adventure of a Lifetime, qui s'est hissé depuis à la 14e place des palmarès britanniques.

Avec ses basses bondissantes, ses guitares funky et son rythme disco-rock, le titre donne le ton d'un album qui tranche avec Ghost Stories, le précédent opus du groupe, plus sombre, sorti en 2014.

Tourné en images de synthèse, le clip d'Adventure of a Lifetime est une ode à la bonne humeur. La vidéo, vue plus de 2 millions de fois sur YouTube en cinq jours, met en scène quatre singes (les membres du groupe en fait) se trémoussant dans la jungle.

Les autres titres renouent avec les voix planantes, les guitares tranchantes et les ballades efficaces qui ont couvert le groupe de gloire, tout en s'aventurant parfois vers des sonorités hip-hop.

C'est un «album plutôt hippie» avec «toute la musique que nous aimons, de Drake à Oasis», a résumé le chanteur, Chris Martin.

Noel Gallagher, l'ancien leader d'Oasis, figure parmi la ribambelle de collaborateurs présents sur cet album de 11 titres, aux côtés de Beyoncé, l'artiste suédoise Tove Lo ou l'actrice Gwyneth Paltrow, l'ancienne compagne de Chris Martin, chanteur du groupe.

Sur le court Kaleidoscope, le groupe utilise un enregistrement du président américain Barack Obama chantant Amazing Grace lors d'un hommage rendu à Charleston au pasteur noir Clementa Pinckney, abattu avec huit paroissiens par un suprématiste blanc en juin.

Le dernier album?

Dans la foulée du single Adventure of a Lifetime, le groupe a présenté lundi un autre titre de l'album, Hymn for the Weekend, un duo avec Beyoncé au refrain puissant et entêtant.

«Chris voulait écrire une chanson pour faire la fête», a expliqué sur la BBC le bassiste du groupe, Guy Berryman, révélant que Beyoncé n'avait eu besoin que de «cinq minutes» pour poser sa voix sur le morceau.

Le groupe se fait plus mélancolique sur Everglow, un slow au piano dont les paroles signées Gwyneth Paltrow évoquent sa relation passée avec Chris Martin.

Les premières critiques de l'album sont partagées. Si le New York Times salue «l'ère du renouveau» pour le groupe, le magazine français Les Inrocks a été moins convaincu par le premier single, parlant de «mélodie entêtante qui confine à l'agacement».

Produit par Stargate, un collectif de faiseurs de tubes ayant travaillé avec Beyoncé et Rihanna, l'album a été enregistré entre Malibu, Los Angeles et Londres, et pourrait bien être le dernier... ou en tout cas le dernier d'un cycle, si on en croit la rumeur lancée par Chris Martin lui-même, qui l'a décrit comme la «conclusion de quelque chose».

Le groupe partira en tournée en 2016, avec des dates prévues dans 26 stades à travers 14 pays en Europe et en Amérique du Sud, du stade de Wembley à Londres, à celui du Maracana de Rio, en passant par l'Olympiastadion de Berlin.

Coldplay a vendu plus de 100 millions d'albums dans le monde et remporté une multitude de distinctions. Parmi leurs chansons les plus connues figurent Yellow, Viva la Vida, Clocks, Princess of China ou A Sky Full of Stars.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer