Lionel Richie: nostalgie magique

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Lancée le 29 mai dernier à Vancouver, la grande tournée canadienne de Lionel Richie, All the Hits All Night Long, a fait un arrêt hier soir au Centre Bell, le temps d'un concert que l'on n'est pas près d'oublier. Le mythique chanteur de 65 ans a embarqué le public dans un véritable voyage temporel, plongeant les 10 965 spectateurs au beau milieu des années 70 et 80: même voix, même dégaine, même générosité!

Le chanteur a fait son entrée sur scène sur All Around the World, fruit de sa collaboration en 2006 avec le célèbre DJ Bob Sinclar. Il s'agit du seul et unique titre récent qu'il a chanté hier soir. «Nous ne ferons que des hits!», a-t-il lancé à la foule déjà en délire. «Vous allez devoir faire trois choses au cours de cette soirée: vous rappeler pour chaque chanson où vous étiez, ce que vous faisiez et avec qui vous le faisiez!», s'est-il amusé avant d'entonner l'excellente Penny Lover, succès de son second album, Can't Slow Down.

Assis au piano, il a ensuite enchaîné avec Easy (Like Sunday Morning), un des plus populaires titres du temps des Commodores. Une performance incroyable avec, en prime, le fameux solo de guitare électrique. Magique!

Lionel Richie a ainsi réinterprété avec fougue ses succès planétaires, de Ballerina Girl à You Are en passant par Truly et Running With the Night.

«Je me rends compte qu'on est ensemble depuis très longtemps! On a vécu les hauts et les bas de la vie ensemble», a remarqué avec justesse Lionel Richie.

«Je vois trois groupes ce soir: celui qui était là du temps des Commodores, celui qui nous a rejoints avec All Night Long dans les années 80, et le troisième... Je dois m'y habituer, car il m'appelle Mr. Richie!», a lancé à la blague le sympathique chanteur.

De retour au piano, verre de vin rouge à la main, Lionel Richie a poursuivi avec Still, Oh No et Stuck On You, trois chansons qui ont bien certainement accompagné les peines d'amour comme les beaux jours de la plupart de ses fans.

Lionel Richie a envoûté le public avec ses plus belles ballades, mais a aussi su déchaîner la foule, debout en train de sauter les bras en l'air, sur Dancing on the Ceiling.

S'adressant généreusement aux spectateurs pendus à ses lèvres, Lionel Richie a confié avoir écrit Three Times a Lady après un toast que son père a porté un jour à sa mère. Frissons assurés pendant son interprétation de cette magnifique chanson d'amour.

Toujours dans une forme olympienne, porté par les ovations toujours plus fortes du public, le chanteur a ensuite enchaîné avec le meilleur des chansons funk et soul des Commodores: Sail On, Fancy Dance, Sweet Love, Lady (You Bring Me Up) et Just to Be Close to You se sont ainsi succédé.

Blaguant sans cesse avec les spectateurs, Lionel Richie leur a ensuite fait croire que Diana Ross allait monter sur scène pour interpréter Endless Love. Ce sont finalement les fans qui se sont occupés avec joie de chanter les lignes de la diva avec lui.

Après l'incontournable Say You Say Me, Lionel Richie a revisité une dernière fois ses années Commodores avec Brick House, avant de chanter l'inimitable Hello. Mais c'est son interprétation d'All Night Long (All Night) qui a le plus soulevé la foule hier soir, provoquant un véritable délire dans la salle.

C'est finalement sur We Are The World que le chanteur a choisi de clore la soirée en ayant bien sûr une pensée pour son défunt ami, Michael Jackson, avec qui il a coécrit l'un des plus grands succès de l'histoire de la musique en 1985.

Généreux, drôle et doté d'une rare présence scénique, Lionel Richie a su charmer le Centre Bell et a prouvé qu'il est une fois, deux fois, trois fois... un chanteur exceptionnel!

Excellent Cee Lo Green

Un peu plus tôt hier soir, l'excellent Cee Lo Green a offert (vêtu de son survêtement à paillettes) une première partie du tonnerre en chantant non seulement les It's Alright, Crazy et Forget You, mais aussi de magnifiques reprises comme Don't Cha des Pussycat Dolls et Loving You de Minnie Riperton. À quand Cee Lo Green comme tête d'affiche au Centre Bell?




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer