Vive la Kesha libre! ***1/2

Rainbow, de Kesha... (PHOTO FOURNIE PAR Kemosabe Records/RCA Records, ASSOCIATED PRESS)

Agrandir

Rainbow, de Kesha

PHOTO FOURNIE PAR Kemosabe Records/RCA Records, ASSOCIATED PRESS

La PresseFrédéric Murphy 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Kesha met fin à un silence de quatre ans avec Rainbow. Et on peut dire qu'elle s'est butée à plusieurs obstacles sur le chemin par-delà l'arc-en-ciel.

La Californienne a en effet consacré les dernières années à tenter de se libérer de son contrat avec son producteur (et prétendu agresseur), Dr. Luke. Kesha Rose Sebert aurait pu passer à l'histoire comme la protagoniste de la campagne #FreeKesha, mais elle a trouvé le courage de plonger en elle-même pour en extraire 14 chansons salvatrices.

Praying, ballade émotive qui joue à fond la carte de la rédemption, nous avait déjà jeté par terre; la suite révèle une songwriter désireuse d'explorer toute la palette de son talent, au-delà de l'électro-rap hédoniste qui l'a menée au top 10.

Entre douces ballades acoustiques (Spaceships), coup de pied au derrière country (Hunt You Down) et déclaration d'indépendance soul chauffée par les cuivres des Dap-Kings (Woman), la chanteuse se permet toutes les libertés sur cet opus. Et confirme avec brio que la réinvention peut parfois être la plus douce des revanches.

* * * 1/2

POP. Rainbow. Kesha. Sony Music.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer