Metronomy: mi-figue, mi-raisin ***1/2

La PresseÉmilie Côté 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Wolf Parade a sorti Expo 86 et Taylor Swift, 1989. C'est au tour du groupe Metronomy de replonger dans ses souvenirs de l'été... 2008!

Sur son cinquième opus, Metronomy mise sur une synth pop léchée et des instrumentations de très bon goût plutôt que sur un concept original.

Son leader Joseph Mount, jeune père de famille, y relate notamment un triangle amoureux de son adolescence et des journées trop longues de sa jeunesse. Il chante parfois avec le même ton nostalgique que Win Butler sur The Suburbs.

Parmi les pièces les plus fortes, la musique sous tension de Night Owl et la mélancolie de Love's Not An Obstacle. Les mélodies plus rythmiques et dansantes (Beat, Back Together) n'atteignent pas leur cible.

Pour résumer, Summer 08 s'avère un album que nous écouterons à la pièce ou comme musique d'ambiance. Son thème général comporte trop de limites, mais sa richesse sonore sauve la mise.

* * * 1/2

SYNTH POP, Summer 08, Metronomy, Because/Warner.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer