Ólafur Arnalds and Nils Frahm: synergie tranquille ***1/2

La PresseAlain Brunet 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

L'Islandais Ólafur Arnalds et l'Allemand Nils Frahm se sont taillé d'énormes réputations au fil des dernières années. En tandem?

Leurs affinités musicales sont indéniables, leurs rencontres en studio, fructueuses, cet album double témoigne de cette synergie tranquille.

Carrément intitulé Collaborative Works, un premier cycle de séances d'enregistrement entre Berlin et Reykjavik laisse défiler des musiques horizontales, méditatives, hypnotiques, minimalistes, épaisses couches de claviers serties de microdétails.

Ce florilège de sons délicats qui favorisent assurément le lâcher-prise. Composées et exécutées avec goût, ces musiques s'absorbent fort bien mais ne marquent pas pour autant.

Dans les domaines de l'éthéré et du planant, il devient de plus en plus difficile de faire mieux et différemment de ce qui a déjà été accompli.

Arnalds et Frahm ne me semblent pas y être parvenus, bien qu'ils aient le mérite de faire découvrir le raffinement ambiant à un public plus jeune.

À écouter: B1

* * * 1/2

AMBIENT. Ólafur Arnalds and Nils Frahm. Collaborative Works. Erased Tapes.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer