City and Colour: la musique avant les refrains ***1/2

La PresseÉmilie Côté 3/5

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Il est désormais inutile de présenter Dallas Green comme le chanteur du groupe Alexisonfire tellement son projet solo, City And Colour, a pris le dessus sur sa carrière. Enregistré avec son groupe de tournée, son cinquième album dévoile des airs plus aventureux que ses prédécesseurs.

Des airs tantôt planants, tantôt soul qu'il faut apprivoiser pour les savourer pleinement. Les chansons d'If I Should Go Before You sont dépourvues d'hameçon mélodique immédiat à la Fragile Bird.

Par contre, Dallas Green affine son jeu. Avec du blues-rock sur Mizzy C. Avec un piano qui oppose des guitares folk sur la jolie Map Of The World.

Avec un classicisme pop-rock de très bon goût sur Friends. Avec des claviers sur Lover Come Back. Ne cherchez pas des étincelles et des vertiges sur cet album (sauf peut-être sur Wasted Love), mais un sentiment du devoir musical accompli.

À écouter: Wasted Love

* * * 1/2

POP-ROCK. City and Colour. If I Should Go Before You. Dine Alone.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Deerhunter: remarquable ****

    critiques CD

    Deerhunter: remarquable ****

    Fading Frontier atteint tellement sa cible que c'en est dangereux. Dangereux, car il sera difficile d'écouter un autre album au cours des... »

  • Yannick Rieu: jazz et Chine ****

    critiques CD

    Yannick Rieu: jazz et Chine ****

    Yannick Rieu a tissé des liens avec la Chine. Liens intimes, liens culturels, liens d'affaires, liens forcément musicaux. Voici une synthèse inspirée... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer