• Accueil > 
  • Arts > 
  • Musique 
  • > Prince serait mort au moins 6 heures avant que son corps soit trouvé 

Prince serait mort au moins 6 heures avant que son corps soit trouvé

Prince a été retrouvé sans vie le 21 avril dans... (PHOTO ARCHIVES AP)

Agrandir

Prince a été retrouvé sans vie le 21 avril dans un ascenseur de son domaine de Paisley Park.

PHOTO ARCHIVES AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le chanteur Prince, disparu il y a un mois à l'âge de 57 ans, serait décédé au moins six heures avant qu'on ne retrouve son corps et avait reçu un traitement par intraveineuse la veille de sa mort, a rapporté le Minneapolis Star Tribune.

Les résultats de l'autopsie n'ont pas encore été publiés, mais le quotidien de la ville natale du musicien citait samedi des sources proches de l'enquête.

Selon ces dernières, le chanteur était devenu de plus en plus instable, malgré une apparence calme, après une overdose de médicaments opiacés le 15 avril.

Lorsque qu'il a été retrouvé sans vie le 21 avril dans un ascenseur de son domaine de Paisley Park, il était probablement décédé depuis au moins six heures a expliqué un membre des services de secours aux forces de l'ordre et aux employés présents sur place, avance le journal.

Les autorités ont affirmé que la vedette était seule au moment de son décès et ont exclu la thèse du suicide ou de l'homicide.

La veille de son décès, le chanteur avait reçu un traitement par intraveineuse dans un hôpital local, rapporte encore le journal.

Ce même jour, l'état du chanteur avait conduit l'un de ses employés à passer un appel à New York pour demander les conseils d'une personne ayant récemment travaillé avec Prince.

Enfin, parmi les nouveaux éléments rapportés par le journal, on apprend que le chanteur suivait un traitement de sevrage prescrit par un médecin du Minnesota, entamé lors des semaines précédant son décès.

Ce médecin a contacté la résidence de Paisley Park dans la soirée précédant le décès de Prince, mais le journal n'est pas en mesure de déterminer si cet appel est intervenu avant ou après que le chanteur a reçu son traitement par intraveineuse ce jour-là.

Un docteur californien, Howard Kornfeld, a lui confirmé début mai avoir été contacté le 20 avril par des représentants de l'artiste.

Dans l'impossibilité de se rendre à Minneapolis le 21, il avait dépêché sur place son fils, Andrew Kornfeld, qui est toutefois arrivé trop tard pour venir en aide au chanteur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer