57e soirée des Grammy: six face-à-face

Taylor Swift... (Photo Archives AP)

Agrandir

Taylor Swift

Photo Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À quoi s'attendre demain soir à la 57e remise des prix Grammy, qui récompense le meilleur de la musique américaine? Voici six face-à-face à suivre pendant la soirée, où Sam Smith, Beyoncé, Pharrell Williams, Sia, Ed Sheeran et Taylor Swift partent avec une longueur d'avance.

La femme d'expérience c. l'ingénue

Sia se retrouve enfin sous les projecteurs après avoir écrit des tubes pour la plupart des stars pop du moment (Rihanna, Maroon 5). On savait de quoi elle était capable depuis sa chanson Breathe Me, qui a clos la mythique série télé Six Feet Under. Résolument pop mais à fleur de peau, son sixième disque, 1000 Forms of Fear, a pour thème principal la souffrance, notamment à travers l'alcoolisme. De quoi relativiser les peinettes d'amour de Taylor Swift.

Mine de rien, Taylor Swift domine les palmarès depuis des années. 1989 constitue l'album qui s'est le plus vendu aux États-Unis en 2014 (plus de 4 millions d'exemplaires à ce jour). Ce fut l'année de la métamorphose pour la chanteuse, qui a délaissé ses racines country pour afficher une image de jeune femme cool et branchée. Mais on attend toujours d'elle l'album de la maturité et de l'avant-garde.

La pop c. le rock et l'indé

Avec les multiples nominations de Sia, Pharrell Williams, Sam Smith et Taylor Swift, la pop a résolument le dessus sur le rap et le rock dans les catégories principales. Dans la catégorie du meilleur album, seul le folk rock de Beck a réussi à se faufiler aux côtés d'Ed Sheeran, Beyoncé, Sam Smith et Pharrell.

Aucune chanson rock ne se retrouve en lice pour l'enregistrement ou la chanson de l'année. Le groupe londonien Bastille figure parmi les révélations de l'année, mais son rock prend de grandes courbes pop. Ryan Adams, Beck, The Black Keys, U2 et Tom Petty&The Heartbreakers n'ont pu obtenir de nominations au-delà des catégories rock, alors que Jack White doit se consoler avec celle du meilleur album alternatif.

 Le FM c. la pop de niche

C'est essentiellement la pop FM qui se démarque dans les catégories phares des Grammy cette année. Même Arcade Fire doit se contenter d'une seule nomination, dans la catégorie du meilleur album alternatif pour Reflektor, alors que son prédécesseur, The Suburbs, avait remporté rien de moins que le trophée de l'album de l'année. Le célèbre groupe de Montréal se mesure à Alt-J, St. Vincent, Jack White et Cage The Elephant.

La pop moins formatée se cache plutôt dans des catégories spécialisées. Notamment dans celle du meilleur album dance ou électronique, où sont finalistes Little Dragon et Röyksopp&Robyn, aux côtés de Deadmau5, Aphex Twin et Mat Zo. Soulignons que Coldplay a abouti dans la course du meilleur album de pop vocale aux côtés de Miley Cyrus, Katy Perry, Ariana Grande et Ed Sheeran.

 Jay Z c. Pharrell

Deux hommes puissants de l'industrie de la musique se retrouvent parmi les artistes cités dans plusieurs catégories. À commencer par Jay Z, que ce soit dans l'ombre à la production, en duo sur Drunk in Love de sa femme Beyoncé ou pour leur film Beyoncé&Jay Z: On the Run Tour. Notons que Jay Z vient d'ajouter à son empire le service suédois de musique en continu WiMP.

En marge des nominations récoltées pour son album GIRL et son tube Happy, Pharrell Williams a le nez dans une foule de projets. Il a collaboré aux albums de Beyoncé et Ed Sheeran, qui sont dans la course pour le prix de l'album de l'année, tout comme le sien. Par ailleurs, Pharrell figurera sur le prochain opus de Christina Aguilera et vient d'apparaître en personnage animé dans Les Simpson. Il réalise également le prochain Snoop Dogg, en plus de diriger l'important spectacle Live Earth, à la demande d'Al Gore. 

Les baby-boomers c. les X, Y et Z

Les baby-boomers ont leur place au 57e gala des Grammy avec des nominations pour Annie Lennox, U2, Tom Petty&The Heartbreakers, Barbra Streisand ou le saxophoniste jazz Joe Lovano. Les membres sexagénaires d'AC/DC se produiront à la cérémonie, de même que Paul McCartney. On rendra également hommage à Stevie Wonder.

Dans l'ensemble, toutes les générations sont bien représentées. De la jeune pop des Haim et Meghan Trainor aux «vieux» indie rockeurs que sont Beck, Jack White et le duo des Black Keys. La nouvelle garde du rap (Childish Gambino, Kendrick Lamar) côtoie la plus influente (Drake, Kanye West) et la plus établie (Eminem, Jay Z). Sans oublier les quatre nominations de la rappeuse australienne Iggy Azalea. 

Madonna et U2 c. les mauvaises langues

Madonna fera un grand retour promotionnel sur scène au gala télévisé demain soir (le Québécois Nico Archambault dansera par ailleurs à ses côtés). En mars, l'icône pop doit lancer son nouvel album intitulé Rebel Heart. Les titres qui ont fui sur le web la présentent sous un jour hétéroclite (rap, reggae, folk) et moderne. Il faudra attendre le reste de l'album pour voir si elle sera reçue comme une has been ou comme un caméléon de son époque.

La bande à Bono offrira également une prestation demain soir. Si U2 s'est attiré une pluie de critiques, d'insultes et de railleries pour la mise en marché de son album Songs of Innocence (lancé gratuitement en collaboration avec Apple), le groupe se retrouve néanmoins en nomination dans la catégorie du meilleur album rock.

***

La cérémonie est animée par LL Cool J et retransmise par CBS dès 20h. Le public pourra voir des prestations de Madonna, Katy Perry et U2, de même qu'un numéro commun de Rihanna, Kanye West et Paul McCartney. Coldplay et Beck seront également réunis sur scène.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer