Les Symphonies portuaires s'intéressent au Japon

Le musicien Frédéric Demers, du quintette de cuivres... (Photo: Bernard Brault, archives La Presse)

Agrandir

Le musicien Frédéric Demers, du quintette de cuivres Impact, participait aux Symphonies portuaires de Pointe-à-Callière en 2001.

Photo: Bernard Brault, archives La Presse

Partager

La Presse Canadienne
Montréal

Les Symphonies portuaires de Pointe-à-Callière présenteront cette année, pour leur 19e édition, une composition originale du Japonais Kota Nakamura intitulée Cymbidium.

M. Nakamura, originaire de Niigata, au Japon, a étudié à l'Université Tufts de Boston, où il a obtenu une maîtrise en composition, et complète actuellement un doctorat en composition musicale à l'Université McGill.

Son oeuvre Cymbidium, qui sera présentée les dimanches 3 et 10 mars sur la place Royale et aux abords du Musée Pointe-à-Callière à Montréal, s'inspire de «l'esthétique des samouraïs» et mise sur des éléments de «simplicité et de raffinement austère».

Comme à son habitude, le concert en plein air met à contribution les sirènes de bateaux amarrés au Vieux-Port, des sifflets de trains et d'autres «instruments urbains» comme les cloches de la basilique Notre-Dame.

Des voix humaines, de la flûte et des instruments de percussion - notamment un taiko, tambour japonais au son «puissant et évocateur» - complèteront la distribution de Cymbidium.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600147:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer