Éric Salvail vu par...

Maxime Rémillard, président et chef de la direction du... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Maxime Rémillard, président et chef de la direction du groupe V Média.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Trois points de vue sur Éric Salvail.

Maxime Rémillard, président et chef de la direction du Groupe V Média

«Il a fait du divertissement son cheval de bataille, ce qui collait parfaitement avec le positionnement de V. Nous avions à l'époque l'idée de développer un talk-show de fin de soirée unique et rassembleur, et Éric avait la personnalité parfaite pour piloter une émission de ce genre. C'est très stimulant de travailler avec lui. Il sait ce que ça prend pour réussir, c'est pourquoi il s'implique à tous les niveaux, tant dans le contenu qu'à la promotion de ses émissions. Cette association a été bénéfique pour les deux parties. V a permis à Éric d'être vraiment celui qu'il est et d'exploiter sa créativité au maximum. Nous sommes un plus petit joueur qui donne beaucoup de liberté à ses artistes et artisans. De son côté, Éric a réussi le pari, avec En mode Salvail, de rejoindre un large public dans une case horaire généralement destinée aux bulletins de nouvelles. Éric est une personnalité sur laquelle nous misons beaucoup.»

Dominique Chaloult, directrice générale de la télévision à Radio-Canada.... (PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Dominique Chaloult, directrice générale de la télévision à Radio-Canada.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Dominique Chaloult, directrice générale de la télévision, Radio-Canada

«J'aime ce genre de personne qui est allumée et très impliquée dans ses affaires. Éric, il en mange, de la télévision. C'est un gars très polyvalent, qui amène une couleur à ses émissions, qui va toujours chercher à faire plus. Pour l'émission Les échangistes, c'est sa maison de production qui nous a contactés; on ne voulait pas nécessairement aller en production extérieure. Il était tellement enthousiaste que ça nous a donné le goût d'embarquer dans son projet. C'était un pitch très fort. Et s'il a été choisi pour coanimer les Gémeaux, bien, c'est parce qu'il est bon! Je ne suis pas du tout étonnée par son succès: même il y a 25 ans, il avait une drive et du souffle, quelque chose de spécial. Le succès est normal avec le talent et le travail.»

Nathalie Brigitte Bustos, productrice et directrice du développement chez Salvail & Co

«Je connais Éric depuis son arrivée chez V il y a trois ans. C'est très stimulant de travailler avec des gens qui sont visionnaires, qui exigent de leur équipe qu'elle se dépasse et qui se dépassent eux-mêmes aussi. Quand j'étais à la direction de la programmation chez V, j'avais devant moi un artiste qui voulait que son show et que la station fonctionnent. Il avait une vision pour nous tous. Il a un super esprit d'équipe, il met les autres de l'avant. Enfin, c'est quelqu'un de très sensible. J'ai l'impression que parce qu'il est drôle et spontané à la caméra, les gens ne se rendent pas compte à quel point il est touché par des choses très simples, à quel point il est humain.»

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Éric Salvail: le public comme seul patron

    Médias

    Éric Salvail: le public comme seul patron

    En quittant TVA pour la chaîne V, où on lui offrait de réaliser son rêve - l'animation d'un talk-show de fin de soirée - , Éric Salvail a vu sa... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer