Gala Juste Sketchs: une soirée en dents de scie

Le numéro de Ben & Jarrod (qui mettait... (Photo Olivier Jean, La Presse)

Agrandir

Le numéro de Ben & Jarrod (qui mettait aussi en vedette Antoine Vézina, à droite) a été parmi les plus réussis du gala Juste Sketchs.

Photo Olivier Jean, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Stéphanie Dupuis
La Presse

En remplacement du gala Juste féminin, qui a fait polémique en décembre, la salle Wilfrid-Pelletier accueillait hier soir le gala Juste Sketchs, animé par Virginie Fortin, Antoine Vézina et Léane Labrèche-Dor.

Le meilleur numéro

Le numéro du duo Ben & Jarrod se hisse facilement au-dessus des autres. Ensemble, ils menacent un homme, ligoté à une chaise. «Sais-tu ce qu'il faut lui faire dire?», s'exclame l'un d'eux. S'enchaînent ainsi plusieurs tentatives infructueuses, mais toujours très cocasses, pour déterminer la raison de leurs menaces. Ce qui a fait éclater de rire la foule, c'est le moment de décrochage entre Antoine Vézina, sur la chaise, et Jarrod le menaçant d'un couteau neuf, encore emballé.

Le moins bon numéro

Le numéro du groupe de musique, piloté par les trois animateurs, peine à susciter des rires dans la salle. Le trio de musiciens, prêt à jouer, dévie de sa fonction alors qu'Antoine Vézina, au trombone, prend à coeur la présentation du morceau qui suit. Pendant de longues minutes, il ne cesse de parler, ce qui a pour conséquence que le trio ne joue finalement aucune note. L'idée est originale, mais le texte pourrait être travaillé davantage.

La première ovation

Elle a mis du temps à arriver, mais ce sont les humoristes Mehdi Bousaidan et Yannick de Martino qui, à la mi-soirée, ont enfin lancé le bal avec leur numéro sur la maison hantée. Parmi les moments marquants de ce stand-up déguisé en sketch se trouve le gag sur le film Le roi lion. Mehdi Bousaidan raconte que, lorsqu'il était petit, il écoutait ce film en arabe. Yannick le met au défi de dire les noms des personnages, qui s'appellent tous, au final, Mohammed. Le clou est vraiment lorsqu'on apprend que Pumba, le porc, n'existe pas dans cette version. Les deux humoristes réussissent avec brio leur style clown blanc et auguste.

Le classique

Cette année, quelques numéros classiques sont présentés dans les galas Juste pour rire pour fêter le 35e anniversaire du festival. Hier soir, c'était le numéro Le pouf de Réal Béland qui était à l'honneur. Exécuté pour la première fois en 1999, ce sketch témoigne de la galère d'un chansonnier qui enchaîne les maladresses d'une totale absurdité alors que rien ne semble aller comme prévu sur scène. L'ovation qui a suivi ce numéro était pleinement méritée.

Léane Labrèche-Dor et Virginie Fortin ont coanimé le... (Photo Olivier Jean, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Léane Labrèche-Dor et Virginie Fortin ont coanimé le gala Juste Sketchs avec Antoine Vézina (absent de la photo).

Photo Olivier Jean, La Presse

La surprise de la soirée

Vers la fin de la soirée, Les Grandes Crues ont volé le spectacle. Réputées pour leur style s'inspirant du duo Dodo-Denise, les jeunes humoristes discutent de façon très crue de leur idéal masculin autour d'un verre de vin. Dans un argumentaire détaillant ce qu'elles n'aiment pas chez les hommes, Les Grandes Crues concluent: «On cherche un gars qui pisse dehors, pis qui chie partout. Dans le fond, on cherche un chien!» Toujours avec une vulgarité bien placée, leur numéro est applaudi rapidement à leur sortie de scène.

Le verdict

Dans une soirée presque paritaire, où humoristes de la relève et artistes bien établis enchaînaient les sketchs, les rires se faisaient toutefois rares. L'animation en or de Léane Labrèche-Dor, Virginie Fortin et Antoine Vézina apaisait ces séquences en dents de scie. Les deux jeunes humoristes et comédiennes que l'on a pu voir dans SNL Québec dérogeaient avec brio d'une animation classique. Il faut aussi souligner la présence de Katherine Levac en début de soirée, qui a laissé place à une excellente imitation d'Isabelle Boulay. Les numéros hors thématique sont, au final, les plus réussis et appréciés du public. Les sketchs comme «ADN de l'humour», on y repensera.

Quelques répliques

«Je viens du futur. Toujours tanné d'entendre Despacito.» - Antoine Vézina

«Dans la phrase: "J'haïs les montagnes russes", il ne faut pas oublier montagne.» - Yannick de Martino

«As-tu déjà pensé que la coccinelle, c'était la femelle du coq?» - Yannick de Martino

« C'est Virginie Fortin. Fais-y peur!

- Tu vas avoir une moins bonne carrière que ton père!» - Mehdi Bousaidan à Yannick de Martino

«J'ai appris que flagrant délit, c'était deux mots. Je pensais que c'était italien, flagrandelli.» - Mehdi Bousaidan

«Pourquoi t'as mis les bijoux dans le Jell-O? - Non, les bijoux d'Angelo!» - Ben & Jarrod

«C'est pas parce que t'es tout le temps en chest que t'as pas de chandail!» - Olivier Martineau

Ils étaient présents hier...

Léane Labrèche-Dor, Virginie Fortin, Antoine Vézina, Réal Béland, Véronique Claveau, Katherine Levac, Olivier Martineau, Cathy Gauthier, Les Grandes Crues, Mehdi Bousaidan, Yannick de Martino, Joël Legendre, Ben & Jarrod, Jacques L'Heureux.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer