Dans l'express de Skrillex

«Mes concerts sont bourrés d'émotions; ils sont colorés... (PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK)

Agrandir

«Mes concerts sont bourrés d'émotions; ils sont colorés et énergiques. Même si tu n'aimes pas ma musique, je te ferai ressentir quelque chose», estime Skrillex.

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Érika Peter
La Presse

Skrillex n'est pas qu'un énième phénomène de la musique électro. À 27 ans, ce DJ et producteur américain, qui est de passage avec Diplo sous le nom de Jack Ü ce soir à Québec et demain à Montréal, s'est bâti une carrière internationale grâce à l'internet. Skrillex, de son vrai nom Sonny Moore, donne plus de 300 concerts par année, a remporté six prix Grammy et a rassemblé une communauté de plus de 20 millions de fans sur les réseaux sociaux.

«J'ai toujours baigné dans la musique, nous a confié l'artiste en entrevue téléphonique. Quand j'avais 6 ans, je jouais du piano; à 9 ans, de la guitare; à 11 ans, de la batterie. Je n'ai jamais arrêté.»

À l'âge de 16 ans, Sonny Moore s'est fait connaître comme chanteur du groupe From First to Last, avec qui il a tourné pendant trois ans, mais l'artiste a ensuite décidé de voler de ses propres ailes.

C'est tout naturellement qu'il s'est tourné vers la musique électronique. Il a alors adopté le nom de Skrillex et sorti son premier EP, My Name is Skrillex, en 2010, avec lequel il a remporté un franc succès.

«C'était la meilleure sensation, continue-t-il. À ce moment-là, j'ai finalement été récompensé pour tout ce travail acharné.»

Au début, c'est un genre particulier - le dubstep - qui l'a rendu populaire, si bien que l'étiquette de «roi du dubstep» lui colle à la peau encore aujourd'hui.

«Je ne m'appelle jamais comme ça, dit-il. Honnêtement, ce sont les médias qui m'ont donné ce titre. Je fais de la musique très variée, et mes fans le savent.»

L'expérience Skrillex

Ce qui fait aussi la grande popularité de Skrillex, ce sont ses concerts. L'artiste use de sa créativité pour créer des événements différents chaque fois, s'inspirant de ses influences musicales: les univers du rock'n'roll, de la musique classique et du hip-hop sont mixés à la musique électro pour le plaisir de ses fans.

«Mes concerts sont bourrés d'émotions; ils sont colorés et énergiques, explique l'artiste. Même si tu n'aimes pas ma musique, je te ferai ressentir quelque chose.»

Les Montréalais auront l'occasion de vivre l'expérience Skrillex grâce au Full Flex Express Tour, dont les artistes participants traversent le Canada en train jusqu'au 19 juillet. Les Zeds Dead, Kiesza, Asap Ferg, Tycho, Hundred Waters et Mija font escale à Québec aujourd'hui (dans le cadre du Festival d'été) et à Montréal demain.

Skrillex montera sur scène avec Diplo sous la bannière de Jack Ü. Au début de l'année, le duo a sorti l'album Skrillex and Diplo Present Jack Ü. Le disque a fait parler de lui pour ses nombreux invités, mais surtout un en particulier: Justin Bieber. Alors que certains ont soutenu Skrillex dans son choix, beaucoup d'autresl'ont critiqué.

«Toutes ces critiques ne sont qu'illusion, juge Skrillex. De toute ma carrière, c'est le titre qui a obtenu le plus grand succès commercial. Je préfère me concentrer sur les résultats que sur ce que disent les gens. J'aime la bonne musique, Justin Bieber est un artiste talentueux, alors cette collaboration s'est faite naturellement.»

Un don pour la jeunesse

Skrillex profitera de son passage à Montréal pour donner un coup de pouce à la relève musicale, comme il le fait à chaque étape de la tournée Full Flex Express. Et c'est Head and Hands qui bénéficiera de sa générosité. L'organisme qui se consacre au bien-être physique et mental des jeunes et qui offre une variété de services sociaux, médicaux et juridiques, recevra quatre platines CDJ-2000 et une console DJM.

«On est vraiment content, dit Malaika Aleba, coordonnatrice de financement et de développement de l'organisme. Le timing est vraiment bon, car on vient tout juste de recruter un coordonnateur responsable d'un nouveau programme musical qui permettra aux jeunes de créer leur propre musique. Nous travaillons beaucoup avec des jeunes issus de la diversité et voulons les encourager à en apprendre plus sur leur culture à travers la musique.»

____________________________________________________________________________

Le Full Flex Express Tour, sur les plaines d'Abraham (Québec) aujourd'hui, dès 16h30; au parc Jean-Drapeau (Montréal) demain, dès 16h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer