Le Club du Jazz...

Le Festival de jazz a ouvert le nouveau... (PHOTO: FRÉDÉRIQUE MÉNARD-AUBIN, FOURNIE PAR SPECTRA)

Agrandir

Le Festival de jazz a ouvert le nouveau Club Jazz sur la place SNC-Lavalin, à l'intersection de la rue De Bleury et du boulevard René-Lévesque.

PHOTO: FRÉDÉRIQUE MÉNARD-AUBIN, FOURNIE PAR SPECTRA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Nouvelles et entrevues
Nouvelles et entrevues

Nos articles sur le Festival de jazz de Montréal. »

Daniel Lemay
La Presse

Qu'est-ce qu'un club de jazz? En gros, c'est un endroit où, à longueur d'année, on peut s'asseoir pour prendre un verre et manger, tout en écoutant cette musique interprétée live par des artistes du genre.

Sauf erreur, Montréal compte trois clubs de jazz; d'ouest en est: Upstairs sur la rue Mackay, la Maison du jazz sur Aylmer et le Dièse Onze de la rue Saint-Denis.

En 2009-2010, pour l'ouverture de la Maison du festival et de l'Astral, le Festival de jazz avait pensé faire du pub Balmoral un club de jazz mais, pour moult raisons, le projet n'a jamais abouti.

Toutefois, en cette 36e édition, les dirigeants du FIJM réalisent un rêve semblable, en conviant les festivaliers au nouveau Club Jazz Casino de Montréal, installé à demeure - pendant l'événement, s'entend - sur la place SNC-Lavalin, à l'intersection de la rue De Bleury et du boulevard René-Lévesque.

«On avait ce projet en tête depuis longtemps», nous a dit Jacques-André Dupont, directeur général du FIJM, vendredi à l'inauguration du plus intéressant «nouveau lieu» du Festival depuis l'ouverture de ce qui s'appelle cette année le Pub Heineken, installé dans le «Spectrou», l'ancien site (encore vacant) du Spectrum. S'asseoir, boire, écouter...

Le concept du Club Jazz est tout simple: recréer l'ambiance de La Nouvelle-Orléans en offrant un menu idoine - jambalaya, huîtres, etc. - et en programmant sur la nouvelle scène-soleil de la musique de jazz. Euh... surtout de la musique de jazz. Et en continu de 17h à 22h30. Oh! la belle idée!

Sans parler des origines diverses des groupes qui viendra affirmer le qualificatif «international» du nom FIJM, explique pour sa part Laurent Saulnier, le programmateur-chef qui avait choisi l'Espagnole Giulia Valle pour inaugurer le Club Jazz. Où l'on verra par ailleurs la plupart des groupes inscrits au Concours de jazz TD; ainsi, Jean-Nicholas Trottier s'y produit dans ce cadre aujourd'hui à 17h. Le tromboniste montréalais sera suivi à 18h du quintette français Moutin Factory, puis à 21h du combo hip-hop polyglotte Nomadic Masssive; demain à la même heure, le Club Jazz à la même heure le sextette mexicain Troker.

Le Club Jazz Casino de Montréal de la place SNC-Lavalin a tout pour rallier les coeurs. Le lieu, d'abord, est protégé par les hauts murs de pierre de l'ancien Collège Sainte-Marie et du Gesù adjacent, et sa position, en retrait du site, enlève aussi à la possibilité d'interférences sonores en provenance des autres scènes. Avec ses grands arbres et ses carrés de pelouse, l'enceinte a des airs d'oasis, tandis que la tour SNC-Lavalin et les édifices voisins nous rappellent que l'on est en ville. Oasis musical urbain...

Deux écueils à éviter. La longue file d'attente au bar - surtout avec une seule serveuse - nuit toujours à ce que, en jargon business, on appelle «l'expérience client». Deuzio: la tentation de dénaturer le nom du lieu - Club Jazz - en programmant de la musique qui n'a rien à voir. Et de se dire qu'il en faut pour tout le monde... On verra à l'usure.

Vic n'y sera pas

Malade, Vic Vogel ne pourra diriger, demain soir au Festival de jazz, ce qui devait être son concert d'adieu. Son Jazz Big Band donnera quand même au Théâtre Maisonneuve un concert en l'honneur du pianiste et band leader qui aura 80 ans le 3 août.

Oliver Jones, un vieil ami, et Lorraine Desmarais seront tour a tour au piano pour le Jazz Big Band qui jouera sans chef.

D'autres invités participeront au concert.

Jusqu'à cette année, M. Vogel avait participé à tous les Festivals de jazz sauf un.

À l'agenda

Jazz au max - Le Festival de jazz n'a pas encore trouvé LE lieu pour faire ses jam sessions. Ceux qui aiment ce type de rencontres peuvent trouver l'équivalent au Bleury Bar à vinyle (2109 De Bleury) où la trompettiste Rachel Therrien présente depuis hier sa troisième série Compositeurs Jazz qui rassemble 47 musiciens du Québec, du Canada et des États-Unis. Sur scène ce soir à 23h autour de la jazzwoman québécoise: la chanteuse Sara McDonald et le batteur Peter Traunmueller, tous deux de New York, la pianiste Marie-Claire Durand, le bassiste Olivier Hébert et le guitariste Éric Couture-Telmosse.

À voir - L'harmoniciste Guy Bélanger se produit ce soir (21h et 23h) dans la série les Soirées Blues du Festival au Parterre, devant la Maison symphonique; qu'est donc devenu le parc Fred-Barry? Baz Luhrmann in Concert, un beau risque, débute au TNM et le trio britannique GoGo Penguin est à l'Astral. Gros lundi... grosse semaine.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer