• Accueil > 
  • Arts > 
  • Festivals 
  • > Le métal rugira malgré la pause d'Heavy Montréal l'été prochain 

Le métal rugira malgré la pause d'Heavy Montréal l'été prochain

Rob Zombie lors de sa prestation au festival... (Photo: François Roy, archives La Presse)

Agrandir

Rob Zombie lors de sa prestation au festival Heavy MTL en juillet 2010.

Photo: François Roy, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Heavy Montréal n'aura pas lieu en 2017 pour mieux revenir en 2018. Cette annonce du promoteur evenko est survenue au lendemain de deux autres ajouts importants au calendrier musical : le spectacle de Guns N'Roses le 19 août au parc Jean-Drapeau, et la venue du groupe Rammstein au festival Rockfest de Montebello.

Dans son communiqué de presse, evenko justifie plutôt l'année de relâche de Heavy Montréal par les travaux de réaménagement du parc Jean-Drapeau et la multiplication de l'offre de spectacles durant l'année du 375e anniversaire de Montréal.

Nick Farkas, vice-président, concerts et événements d'evenko, ignorait que Rammstein allait se produire au Rockfest de Montebello, donc cela n'a pas influencé la décision du promoteur, a-t-il assuré à La Presse.

Mais avec d'autres «grosses annonces» à venir sous peu qui plairont au public de Heavy Montréal, «il y aura beaucoup de trafic sur le site du parc Jean-Drapeau l'été prochain», laisse entendre M. Farkas.

Trop pour le portefeuille et l'expérience de qualité des festivaliers de Heavy Montréal, dont 30 % proviennent de l'extérieur de Montréal.

«Pour les mêmes raisons, nous avions aussi pris une année sabbatique en 2009», rappelle le programmateur.

Pour les amateurs et spécialistes de métal, ce n'est pas une surprise. «La rumeur circulait depuis quelques jours», indique Christine Fortier, qui anime depuis près de 20 ans l'émission Le Grimoire du métal sur les ondes de CISM (89,3 FM).

«Avec l'expérience du site en format réduit de l'année dernière et les travaux, on le voyait venir, renchérit Sebbrutal du blogue Boulevard Brutal. Logistiquement parlant, déménager trois festivals sur un site temporaire, cela ne doit pas être évident.»

Rammstein au Rockfest

Pour Christine Fortier et Sebbrutal, le Rockfest a fait un très bon coup en mettant la main sur Rammstein, qui a attiré une foule monstre sur les plaines d'Abraham, l'été dernier, au Festival d'été de Québec.

Or, Nick Farkas ne considère pas le Rockfest comme un compétiteur direct de Heavy Montréal. «Les gens aiment parler de compétition, mais le Rockfest est un festival de camping alors que nous sommes un festival urbain. Et le Rockfest a lieu deux mois avant à Montebello, alors que nous sommes à Montréal.»

L'annonce de changements dans des festivals de longue date suscite toujours «des critiques contradictoires», rappelle Christine Fortier. Des gens qui déploraient hier sur les réseaux sociaux l'année de pause de Heavy Montréal sont ceux qui étaient mécontents de voir le festival ratisser trop large vers le punk-rock ces deux dernières années.

«Pour l'amateur de métal, la pause de Heavy Montréal a peu de portée, dit Christine Fortier. Il y a tellement de shows à aller voir.»

À commencer par The Dillinger Escape Plan aux Foufounes électriques, auquel Christine Fortier assistera assurément le 18 décembre.

Sebbrutal croit aussi fort en l'avenir de Heavy Montréal, qui a attiré 50 000 festivaliers l'été dernier. «C'est plate pour les amateurs de métal, mais c'est rassurant de savoir que l'organisation travaille sur une édition 2018 solide. Je suis confiant.»

Plus de détails sur Guns N'Roses

Pour des raisons évidentes de dates, d'exigences et de contrat, le promoteur evenko ne peut pas programmer à sa guise Guns N'Roses à Heavy Montréal plutôt que dans un spectacle à part. Vu les travaux de réaménagement du parc Jean-Drapeau, la bande d'Axl Rose et Slash se produiront sur un site de l'île Notre-Dame qui ira de la partie ouest du bassin olympique à la courbe Senna, a indiqué à La Presse Nick Farkas. Un site qui pourra accueillir de 40 000 à 50 000 personnes.

«On veut offrir une expérience différente sur un site inédit, dit Nick Farkas. On veut du bigger than life (plus grand que nature).»

Avec evenko qui promet de faire de «grosses annonces» et un nouvel album de Metallica sorti tout récemment, peut-on espérer que la bande de James Hetfield partira en tournée et s'arrêtera à Montréal?

«Je ne peux rien dire, mais j'espère que oui», répond Nick Farkas.

Nick Farkas assure que le festival n'est pas mort et reviendra en 2018. D'ailleurs, les dates du 28 et 29 juillet sont déjà réservées pour Heavy Montréal.




publicité

publicité

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer