WSP améliore sa performance

Groupe WSP Global... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Groupe WSP Global

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Julien Arsenault
La Presse Canadienne
Montréal

WSP Global (T.WSP) a vu ses profits bondir de 36 % au cours du troisième trimestre, où sa croissance interne dans le reste du monde a permis d'absorber les reculs enregistrés au Canada.

Le bénéfice net de la société montréalaise s'est établi à 29,1 millions de dollars, ou 46 cents par action, alors qu'il s'était chiffré à 22,1 millions $, ou 43 cents par action, à la période correspondante en 2013.

Sur une base ajustée, en excluant les frais attribuables à l'acquisition de Parsons Brinckerhoff, WSP a engrangé un bénéfice de 34,4 millions $, ou 55 cents par action, en hausse de 40 % par rapport à l'an dernier.

Les revenus de la firme de génie-conseil ont bondi de 28,6 % pour s'établir à 630,7 millions $, alors que ses produits nets - qui excluent certains coûts directs - se sont chiffrés à 537,4 millions $, en hausse de 31,8 %.

La performance trimestrielle de WSP Global a en partie répondu aux attentes des analystes sondés par Thomson Reuters, qui prévoyaient un résultat net de 53 cents par action et des revenus de 520,35 millions $.

Son bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement a progressé de 32,3 % par rapport au troisième trimestre de 2013 pour s'établir à 66,4 millions $, ce qui a dépassé les prévisions des analystes.

Le président et chef de la direction de la firme de génie-conseil, Pierre Shoiry, a attribué les résultats du troisième trimestre à la croissance interne de l'entreprise ainsi qu'à ses acquisitions.

«Nos efforts porteront maintenant sur l'intégration et la mise en oeuvre de stratégies visant à générer des synergies de revenus en vue de créer de la valeur à long terme», a-t-il souligné.

À l'échelle internationale, la croissance interne s'est établie à 12,3 %, stimulée par une incidence favorable des taux de change évaluée à 6,3 %.

Au Canada, les revenus ont progressé de 48,8 %, stimulés par l'acquisition de Focus, ce qui a toutefois été neutralisé en partie par le repli des activités dans l'Est du Canada. Les revenus internes se sont ainsi repliés de 4,4 % au troisième trimestre.

«Les secteurs de l'industrie et de l'énergie présentent encore des défis dans l'Est du Canada, mais ils semblent se stabiliser», a souligné l'analyste Sara O'Brien, de RBC Marchés des capitaux.

Les revenus de WSP Global ont par ailleurs progressé aux États-Unis (25 %), au Royaume-Uni (31 %) ainsi que dans le reste du monde (17,6 %).

Quant au carnet de commandes de la société, il est estimé à près de 1,9 milliard $, ce qui représente près de neuf mois de revenus, en hausse de 2,7 % comparativement au deuxième trimestre et de 21,2 % par rapport à la même période en 2013.

Le 3 septembre dernier, WSP Global avait annoncé l'acquisition de Parsons Brinckerhoff - l'une des plus grandes firmes de services professionnels dans son secteur - pour un montant de 1,24 milliard $ US.

La firme québécoise a entre autres reçu un coup de pouce de la Caisse de dépôt et placement du Québec, dont la participation dans l'entreprise a augmenté. L'acquisition a été réalisée le 31 octobre dernier.

Par ailleurs, le conseil d'administration de WSP Global a déclaré un dividende de 37,5 cents par action, dont le paiement s'effectuera le ou vers le 15 janvier aux actionnaires inscrits en date du 31 décembre.

En mi-journée, à la Bourse de Toronto, l'action de la firme de génie-conseil gagnait 4,14 %, ou 1,42 $, à 35,70 $.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer