WestJet et ses pilotes s'entendent pour recourir à un processus de règlement

Les pilotes avaient le droit de déclencher une... (PHOTO Jeff McIntosh, LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Les pilotes avaient le droit de déclencher une grève depuis samedi dernier, mais s'étaient engagés à ne pas perturber les déplacements de la clientèle durant le long week-end de la fête de la Reine.

PHOTO Jeff McIntosh, LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
CALGARY

Le président et chef de la direction de WestJet a affirmé, vendredi, que les pilotes du transporteur ne déclencheraient pas de grève.

Ed Sims a déclaré que la compagnie aérienne établie à Calgary et le syndicat qui représente les pilotes avaient accepté de participer à un processus de règlement avec l'aide d'un médiateur fédéral.

WestJet et l'association des pilotes de lignes aériennes (ALPA) ont indiqué qu'ils étaient d'accord pour aller jusqu'à un arbitrage définitif et contraignant si nécessaire.

Dans un communiqué conjoint, le transporteur et le syndicat ont soutenu que les clients pouvaient maintenant réserver leur voyage en toute confiance.

Les deux camps avaient repris les négociations mardi.

Les pilotes avaient le droit de déclencher une grève depuis samedi dernier, mais s'étaient engagés à ne pas perturber les déplacements de la clientèle durant le long week-end de la fête de la Reine afin de témoigner de leur bonne foi.

L'ALPA représente environ 1500 pilotes de WestJet.

Selon M. Sims, WestJet espère conclure une entente avec le syndicat au plus tard à la fin du mois de juin.

WestJet a précisé que l'objectif de son équipe de négociation était d'obtenir une entente durable et bénéfique non seulement pour les pilotes, mais aussi pour les clients et l'ensemble de la compagnie.

Le transporteur a révélé que les réservations avaient diminué après que le syndicat eut annoncé vouloir solliciter un mandat de grève, mesure qui a été appuyée par 91 pour cent de ses membres.

Le lancement prochain par WestJet de Swoop, un transporteur à très bas pris, est une source de discorde entre les pilotes et l'entreprise.

Plus tôt cette année, le syndicat avait remporté une victoire devant le Conseil canadien des relations industrielles contre la proposition de WestJet d'offrir un congé autorisé de deux ans aux pilotes s'ils allaient travailler pour Swoop.

L'ALPA s'était plainte que cette politique constituait un changement important aux conditions d'emploi de la compagnie et interférait avec le droit du syndicat de représenter les pilotes.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer