CAD rafraîchira 25 voitures de Via Rail à Lachine

Yves Desjardins-Siciliano, président et chef de la direction de... (Photo Marco Campanozzi, La Presse)

Agrandir

Yves Desjardins-Siciliano, président et chef de la direction de Via Rail

Photo Marco Campanozzi, La Presse

Via Rail investira 46 millions de dollars pour faire rénover entièrement 25 voitures de classe économique destinées aux longs trajets par CAD Industries, de Lachine.

L'entreprise située à l'ombre de l'échangeur Saint-Pierre, qui se décrit comme la seule au Canada capable de faire la réfection de tous les types de matériel roulant (locomotives, voitures de passagers, voitures de marchandises, etc.), a remporté l'un des deux appels d'offres conclus jusqu'ici par Via Rail pour la réfection de ses voitures destinées aux longs trajets.

L'autre a été remportée par l'usine de La Pocatière de Bombardier Transport, qui a reçue il y a quelques jours le mandat d'adapter 17 voitures afin qu'elles soient en mesure d'accueillir des passagers en fauteuil roulant. Via Rail met par ailleurs elle-même à jour 33 voitures supplémentaires dans ses propres ateliers de maintenance de Pointe-Saint-Charles.

Le contrat décroché par CAD devrait lui permettre d'embaucher de 80 à 100 nouveaux employés à son usine de Lachine, qui en compte environ 400 présentement, a fait savoir hier son président et chef de la direction, Fausto Levy.

Le parc long-courrier de Via Rail compte encore une soixantaine d'autres voitures, comme des voitures-cuisines, des voitures-lits ou des voitures de tourisme qui devront elles aussi être mises à jour. Des appels d'offres à cette fin devraient être lancés cet été, a indiqué le président et chef de la direction de Via Rail, Yves Desjardins-Siciliano. CAD a bien l'intention d'y participer.

« C'est vraiment dans notre domaine », a expliqué M. Levy.

LA MOITIÉ DU PRIX

Les 25 voitures à rénover ont été construites dans les années 50. Il s'agira d'ailleurs de leur deuxième passage dans les ateliers de CAD pour une cure de jouvence, a rappelé M. Levy.

Leur structure en acier inoxydable est encore en bon état, a-t-on expliqué, ce qui permet d'éviter de devoir la remplacer entièrement.

« Une nouvelle voiture coûte environ de 4 à 5 millions de dollars et l'obtenir prend aussi de quatre à cinq ans, a indiqué M. Desjardins-Siciliano. C'est donc plus économique, plus rapide et plus logique pour l'environnement de rénover celles-ci. »

À 1,84 million par voiture, la rénovation coûte moins de la moitié, a aussi fait valoir M. Levy. Les voitures devraient être livrées en 2020.

Rappelons que Via Rail a aussi annoncé au cours des dernières semaines son intention de lancer d'ici peu un appel d'offres pour le remplacement de toutes les 160 voitures et 40 locomotives oeuvrant dans le corridor Windsor-Québec. Leur livraison doit s'échelonner entre 2022 et 2024.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer