Claude Mongeau quitte la direction du CN pour des raisons de santé

Claude Mongeau... (Photo Olivier Jean, archives La Presse)

Agrandir

Claude Mongeau

Photo Olivier Jean, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ross Marowits
Agence France-Presse
Montréal

La Compagnie des chemins de fer nationaux du Canada aura bientôt son troisième grand patron en un peu plus de six ans, le chef de la direction Claude Mongeau du plus grand transporteur ferroviaire au pays ayant indiqué mardi qu'il quitterait son poste en raison d'un problème de santé qui complique l'exercice de ses fonctions.

M. Mongeau est revenu au travail en janvier à la suite d'un congé médical de cinq mois pour traiter une tumeur au larynx.

Le directeur financier du Canadien National, Luc Jobin - qui faisait partie de l'équipe qui a veillé au fonctionnement de l'entreprise en l'absence de M. Mongeau -, prendra les rênes du CN à compter du 1er juillet.

«Faire face à une situation comme celle-ci soulève inévitablement beaucoup d'émotions, mais je quitte mes fonctions avec un profond sentiment de fierté et la ferme conviction que le CN est entre bonnes mains et promis à un brillant avenir», a affirmé dans un communiqué M. Mongeau, qui est âgé de 54 ans.

M. Mongeau a été chef de la direction du CN depuis que Hunter Harrison, aujourd'hui à la tête du Canadien Pacifique, a pris sa retraite du transporteur à la fin de 2009.

Avant cela, M. Mongeau a occupé le poste de directeur financier du CN pendant 11 ans. Il travaille pour l'entreprise montréalaise depuis 22 ans et est considéré comme un des principaux architectes de la transformation de la société de la Couronne en une société publique inscrite en Bourse.

Pendant qu'il était chef de la direction, il a supervisé la croissance du transporteur ferroviaire, qui a vu ses profits presque doubler et ses revenus croître de 71 % à 7,4 milliards $.

Luc Jobin, âgé de 57 ans, est directeur financier du CN depuis qu'il s'est joint au transporteur, en 2009. Avant cela, il a occupé des postes de direction chez Imasco, Imperial Tobacco et British American Tobacco, ainsi que chez Power Corporation du Canada.

«Luc (Jobin) et l'équipe de haute direction sont bien préparés pour poursuivre le programme d'excellence en matière d'exploitation et de service du CN», a affirmé le président du transporteur, Robert Pace.

M. Jobin arrive à la tête de l'entreprise alors que l'industrie ferroviaire doit s'ajuster à des diminutions de volumes et à certaines difficultés économiques à travers l'Amérique du Nord.

Malgré tout, des analystes de l'industrie ont noté que la «solide équipe de gestion» du CN devrait permettre au transporteur de connaître une transition sans heurts.

«M. Mongeau a certainement laissé sa trace au CN, en grande partie en apportant une nouvelle façon de penser aux activités ferroviaires (particulièrement en ce qui a trait au service et à la clientèle)», a observé Walter Spracklin, de RBC Marchés des capitaux, dans une note de recherche.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer