Métro de Boston: Bombardier conteste un contrat

Le conseil d'administration du département des transports du... (PHOTO ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE)

Agrandir

Le conseil d'administration du département des transports du Massachusetts a accordé à la société chinoise CNR un contrat pour la fourniture de 284 voitures pour le métro de Boston, une décision que conteste Bombardier. Ci-haut, un modèle de voiture de métro de la firme chinoise présentée lors d'une exposition en Chine en décembre dernier.

PHOTO ARCHIVES AGENCE FRANCE-PRESSE

Bombardier (T.BBD.B) a protesté officiellement contre l'attribution d'un contrat de voitures pour le métro de Boston à une firme chinoise. L'entreprise canadienne évalue également la possibilité d'entamer une poursuite dans ce dossier.

«Notre protestation officielle est entre les mains des autorités du Massachusetts, a déclaré le porte-parole de Bombardier Transport, Marc Laforge, dans une entrevue téléphonique avec La Presse Affaires. Selon la réponse, nous avons le choix: ou bien nous les remercions et nous passons à autre chose, ou bien nous engageons une poursuite parce que la réponse ne nous satisfait pas.»

En octobre dernier, le conseil d'administration du département des transports du Massachusetts a accordé à la société chinoise CNR un contrat pour la fourniture de 284 voitures pour le métro de Boston. Le contrat est assorti d'options pour 58 voitures additionnelles.

La proposition de Bombardier Transport atteignait 1,08 milliard US. Celle de CNR était pratiquement deux fois moins élevée, soit 566 millions US.

Bombardier a toutefois contesté l'attribution du contrat. Dans sa lettre de protestation, l'entreprise a soutenu que les représentants de CNR avaient violé les règles de soumission «avec des canaux de communication qui étaient inappropriés» avec le gouverneur et le secrétaire des Transports du Massachusetts de l'époque pendant la période de l'appel d'offres.

Le gouverneur républicain Deval Patrick et le secrétaire Richard Davey ont visité CNR lors d'une mission commerciale à Hong Kong.

«Par conséquent, nous remettons en question l'évaluation que la Massachusetts Bay Transportation Authority [MBTA] a faite de notre proposition et de celle de CNR, a déclaré M. Laforge. Compte tenu de ça, nous considérons qu'il faut retourner en appel d'offres.»

Autre protestation

Bombardier n'est pas seule à contester l'octroi du contrat à CNR. La semaine dernière, le manufacturier coréen Hyundai Rotem a déposé une poursuite contre la MBTA et le département des Transports du Massachusetts. La soumission de Hyundai Rotem s'élevait à 720,6 millions US, soit la soumission la plus basse après celle de CNR.

Le nouveau gouverneur du Massachusetts, le démocrate Charles Baker, a promis la semaine dernière de revoir le contrat et la façon dont il a été attribué.

CNR s'est engagée à établir une usine à Springfield, au Massachusetts, pour l'assemblage des voitures. Le contrat exige en effet que l'assemblage se fasse dans l'État même.

«Comme le Massachusetts n'a pas fait appel aux fonds fédéraux, le Buy America Act ne s'applique pas, il peut faire ce qu'il veut, a expliqué M. Laforge. Souvent, les États sont plus restrictifs que le Buy America Act. Dans ce cas-ci, l'assemblage doit se faire dans l'État du Massachusetts.»

Il a indiqué que Bombardier se serait soumise à cette exigence si elle avait remporté le contrat.

Bombardier Transport devrait prendre une décision au sujet d'une éventuelle poursuite au cours des prochaines semaines.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer