BRP s'entoure de vedettes

L'ex-hockeyeur Luc Robitaille est aujourd'hui président des opérations des Kings de... (PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

L'ex-hockeyeur Luc Robitaille est aujourd'hui président des opérations des Kings de Los Angeles. Il est la vedette d'une publicité télévisée de la moto à trois roues Spyder.

PHOTO ROBERT SKINNER, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Richard Dufour

L'offensive marketing de BRP (T.DOO) pour promouvoir ses motos à trois roues Spyder avec des ambassadeurs-vedettes se poursuit avec l'ex-hockeyeur Luc Robitaille.

Une campagne publicitaire sera officiellement lancée au début de la semaine prochaine. On a cependant pu voir un premier clip avec Luc Robitaille dimanche soir à RDS durant le match numéro quatre de la série Canadien-Rangers.

La diffusion de cette publicité s'inscrit dans ce qui est appelé un soft launch dans le jargon, BRP souhaitant profiter du match du Canadien pour s'assurer une belle visibilité afin d'augmenter la notoriété de la marque.

La série Canadien-Rangers se terminera ce soir si le Canadien perd le match et la pub de BRP avec Luc Robitaille sera de nouveau diffusée sur les ondes de RDS.

«Luc a été sélectionné pour ses racines québécoises et parce que la campagne s'adresse aux gens du Québec», commente Tom Riley, directeur du marketing pour Can-Am Spyder.

Luc Robitaille est aujourd'hui président des opérations des Kings de Los Angeles, l'une des quatre équipes (avec le Canadien) encore dans la course pour la conquête de la Coupe Stanley. Il réside à Santa Monica, en banlieue de Los Angeles.

BRP fait appel à des célébrités pour l'aider à présenter son véhicule Spyder à un public plus large que son approche marketing traditionnelle est en mesure de le faire.

Luc Robitaille est la quatrième vedette sportive «embauchée» par BRP depuis le mois de décembre, et la deuxième en deux semaines pour faire la promotion des Spyder.

La semaine dernière, le quart-arrière des Saints de La Nouvelle-Orléans, Drew Brees, est apparu dans une vidéo pour faire la promotion du Spyder. Un concours permettant de gagner un voyage pour assister à un match des Saints et rencontrer Drew Brees est associé à cette campagne de BRP.

En décembre dernier, la pilote de série NASCAR Danica Patrick et l'ex-hockeyeur Mark Messier sont aussi devenus des ambassadeurs officiels des véhicules Spyder.

Il y a deux mois, l'ex-champion du monde de l'UFC Georges St-Pierre (GSP) s'est présenté sur un Spyder à Hollywood lors de la première du film Captain America: The Winter Soldier.

Dans le cas de GSP, il s'agissait d'une entente différente qui ne s'inscrivait pas dans le cadre d'une campagne publicitaire.

BRP tente aussi de faire du placement de produit en intégrant son Spyder à des émissions de télévision. On a notamment pu voir le véhicule dans la série américaine Almost Human au réseau FOX.

Tom Riley n'a pas voulu révéler les termes des ententes de marketing pour le Spyder. La semaine dernière cependant, l'analyste Gerrick Johnson, de la BMO, a abaissé ses prévisions de profits de BRP pour l'exercice financier en raison notamment de l'augmentation des dépenses de marketing au sein de l'entreprise.

Cinq questions à Luc Robitaille

Pourquoi accepter de faire la promotion du Spyder?

«Je viens de la région de Princeville. Il y a beaucoup de monde qui se promène avec ces véhicules là dans la région de Princeville et Victoriaville. Je suis très fier de représenter BRP.»

Comment est venue cette opportunité avec BRP?

«C'est mon agent Pat Brisson qui m'en a parlé cet hiver, il y a environ quatre mois. J'ai tout de suite accepté. Il suffisait de trouver un moment pour filmer le commercial. On a finalement été en mesure de trouver le bon moment au début des séries éliminatoires ce printemps. Je vais aussi participer à d'autres événements et rencontrer des clients de BRP.»

Quels sont vos loisirs à l'extérieur du hockey?

«Je n'ai pas beaucoup de temps pour pratiquer des loisirs. Il y a toujours quelque chose à faire et à préparer dans le cadre de mes fonctions actuelles avec les Kings. Mais j'aime ça aller me promener. Quand je vais rentrer au Québec la prochaine fois, je vais aller faire un tour de Spyder. J'ai hâte de montrer ça à mon père.»

Faites-vous la promotion d'autres produits?

«Présentement non. Je n'ai que cette entente avec BRP. Durant ma carrière de joueur cependant, j'ai eu des contrats avec Reebok, avec des détaillants de vêtements de Los Angeles, avec Toyota, avec des entreprises de location de voitures, etc.»

À quand votre prochaine visite au Québec ?

«J'espère que ça sera pendant la finale entre les Kings et le Canadien! Et soyez assuré qu'on va faire mesurer tous les bâtons de nos joueurs!», dit-il en riant pour faire référence à la coûteuse pénalité décernée à Marty McSorley pour bâton illégal durant le deuxième match de la finale Canadien-Kings en juin 1993. «Sinon, je reviendrai au Québec cet été. Probablement en juillet.»




À découvrir sur LaPresse.ca

  • BRP dépasse le cap des 3 milliards$

    Affaires

    BRP dépasse le cap des 3 milliards$

    Plus d'un an après son entrée en bourse, BRP a choisi Valcourt pour tenir sa première assemblée annuelle d'actionnaires. L'entreprise en a profité... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer