Air Canada étend Rouge vers l'ouest pour réduire ses coûts

Le transporteur aérien Air Canada (T.AC.B) a accéléré mardi... (PHOTO AIR CANADA)

Agrandir

PHOTO AIR CANADA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ross Marowits
La Presse Canadienne
MONTRÉAL

Le transporteur aérien Air Canada (T.AC.B) a accéléré mardi ses efforts de réduction des coûts en annonçant qu'il remplace, à compter du printemps, son service régulier vers certaines villes de l'Ouest américain par le service de son transporteur à prix réduits Air Canada rouge.

Air Canada rouge desservira un certain nombre de marchés au départ de Vancouver et de Calgary à destination de Los Angeles, San Francisco, Las Vegas et Anchorage. Ces liaisons, qui sont actuellement assurées par Air Canada, rejoindront le réseau d'Air Canada rouge à partir de la fin avril, tout comme les vols de Toronto à San Diego.

Air Canada a également annoncé qu'elle établira un nouveau service saisonnier Vancouver-Phoenix sans escale, qui sera exploité par Air Canada rouge à compter de décembre.

Les liaisons actuellement offertes entre Phoenix et Calgary ou Toronto seront aussi assurées par Air Canada rouge.

Le vice-président général et chef des Affaires commerciales, Ben Smith, a affirmé que l'expansion de Rouge est un «élément fondamental de la stratégie de croissance durable et rentable des deux transporteurs».

«Air Canada rouge est le mieux placé pour soutenir d'une façon plus rentable la concurrence dans ces marchés où il y a une forte demande de voyages d'agrément ainsi que d'autres transporteurs à bas prix», a-t-il fait valoir par communiqué.

Le transporteur utilise Rouge pour réduire ses coûts grâce à la présence de davantage de sièges à bord de ses appareils ainsi que des salaires à ses employés moins élevés que ceux des travailleurs d'Air Canada.

M. Smith a indiqué que l'entreprise pourrait ajouter d'autres destinations à Rouge, alors qu'Air Canada obtient la livraison de nouveaux appareils lui permettant de transférer ses Airbus A319 et Boeing 767 existants au sein du transporteur à prix réduits.

Le transporteur établi à Montréal s'attend à sabrer 100 millions de dollars de coûts - une réduction de 15 % en coûts par siège-mille disponible - sur cinq ans, en ajoutant des nouveaux Boeing 777, 787 Dreamliners et en élargissant la portée de Rouge.

Avec une progression de 18 % des sièges, des salaires moindres et des coûts indirects réduits, la flotte de Rouge doit faire des économies de l'ordre de 21 % par rapport aux coûts des mêmes appareils sur le réseau principal.

L'analyste David Tyerman, de Canaccord Genuity, a soutenu que l'expansion de Rouge fait d'Air Canada un transporteur plus concurrentiel.

«Il ne cible pas d'autres transporteurs ou d'autres affiliés, il s'attaque au marché des loisirs dans lequel WestJet se manifeste, tout comme Transat et tous les autres», a-t-il évoqué en entrevue.

M. Tyerman a affirmé que Rouge pourrait éventuellement offrir des destinations de loisirs en Europe et en Asie si la demande est là.

«Il y aura encore davantage de services, car l'expansion de Rouge en termes du nombre d'avions se poursuivra l'an prochain, et en 2016», a-t-il ajouté.

Lancé en juillet dernier, Rouge prévoit exploiter 54 liaisons, incluant un service en Europe à partir de Montréal et Toronto.

Air Canada Rouge a embauché des centaines d'agents de bord à l'approche de l'expansion dans l'Ouest. Sa main-d'oeuvre devrait atteindre 650 personnes d'ici la fin de l'année, alors que sa flotte augmenterait de près du double, à 33 appareils.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer