General Dynamics: contrat de 10 milliards avec l'Arabie saoudite

La filiale canadienne du groupe américain General Dynamics a décroché un... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
OTTAWA

La filiale canadienne du groupe américain General Dynamics a décroché un contrat de 10 milliards de dollars pour la fourniture de véhicules blindés légers à l'Arabie saoudite, a annoncé vendredi le ministère canadien du Commerce international.

Ce contrat signé par General Dynamics Land Systems-Canada court pendant 14 ans et pourrait, si toutes les options étaient exercées, totaliser 13 milliards de dollars, selon le document de General Dynamics aux autorités boursières américaines.

Outre les véhicules blindés légers, le contrat porte aussi sur la fourniture du matériel, de la formation et des services de soutien.

Les véhicules blindés légers seront conçus et fabriqués à London dans la province de l'Ontario et, selon le ministre du Commerce international Ed Fast, ce contrat «contribuera à créer et à maintenir plus de 3000 emplois chaque année au Canada» avec au total quelque 500 entreprises ou sociétés de services qui profiteront des retombées de ce contrat.

C'est pour General Dynamics la reconnaissance de l'expertise dans la «conception et la fabrication de véhicules blindés», selon Danny Kemp, directeur général de la filiale canadienne du groupe américain de défense.

Le responsable de l'industriel a remercié le gouvernement canadien pour «toute l'aide» apportée dans la conclusion de ce contrat, car «dans la conquête de marchés internationaux» le rôle des États dans le commerce international «nous procure un avantage stratégique».

Ce contrat fait suite à des missions commerciales de M. Fast en Arabie Saoudite en 2012 et 2013.

«Nous avons maintenant une stratégie gouvernementale faisant clairement du secteur de la défense et de la sécurité une priorité, dans ce qui est essentiellement un marché géré entre gouvernements», a déclaré le vice-président de l'Association canadienne des industries de la défense et sécurité, Mike Greenley.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer