WestJet pourrait de nouveau hausser ses tarifs à cause du dollar

WestJet a annoncé avoir accueilli 1,6 million de... (PHOTO ARCHIVES REUTERS)

Agrandir

WestJet a annoncé avoir accueilli 1,6 million de passagers à bord de ses appareils en avril.

PHOTO ARCHIVES REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Ross Marowits
Agence France-Presse
Montréal

La compagnie aérienne canadienne WestJet (T.WJA) a augmenté ses tarifs de 2% en raison de la récente chute du dollar canadien, la semaine dernière, et il pourrait procéder à de nouvelles hausses et adopter d'autres mesures afin de réduire d'éventuelles pressions exercées sur ses coûts, a affirmé mardi le chef de la direction du transporteur aérien, Gregg Saretsky.

«Si nous continuons à faire face à de tels vents contraires, une autre hausse des tarifs serait possible dans un contexte de forte demande», a déclaré M. Saretsky durant une conférence téléphonique, à la suite de l'annonce de profits records réalisés par WestJet l'an dernier.

L'augmentation des tarifs à laquelle a procédé la société aérienne a été rapidement égalée par d'autres transporteurs.

Au contraire d'autres voyagistes, WestJet a refusé de mettre en place une surcharge de change afin de faire preuve de transparence, a indiqué M. Saretsky.

Le vice-président aux ventes, Bob Cummings, a quant à lui affirmé que la ligne aérienne était réticente à augmenter ses tarifs, ajoutant qu'elle avait évité d'imiter les hausses imposées par des transporteurs rivaux ces deux dernières années.

«Nous avons attendu aussi longtemps que possible compte tenu de la situation et nous sentions vraiment la nécessité d'avoir une hausse cette fois», a-t-il dit.

L'analyste Cameron Doerksen, de Financière Banque Nationale, a estimé que la croissance de la capacité d'autres transporteurs vers des destinations ensoleillées pourrait limiter toute hausse des tarifs à venir.

«C'est plus facile à dire qu'à faire», a-t-il écrit dans un rapport.

WestJet et Rouge, le transporteur à bas prix d'Air Canada, ont décidé d'ajouter des sièges à destination de Las Vegas et des Antilles, a fait remarquer M. Doerksen.

La société aérienne de Calgary a augmenté les coûts de ses billets d'autres façons, notamment au moyen de frais accessoires imposés aux voyageurs modifiant leurs réservations, annulant des vols, réservant leurs sièges ou achetant de la nourriture.

WestJet a annoncé mardi avoir enregistré au quatrième trimestre un bénéfice net de 67,8 millions de dollars, ou 52 cents par action. Ce résultat correspond aux estimations des analystes et est supérieur à celui de 60,9 millions, ou 46 cents par action, réalisé lors de la même période de l'an dernier.

Les revenus du transporteur se sont élevés à 926,4 millions de dollars au cours de la période de trois mois terminée le 31 décembre, contre 860,6 millions un an auparavant.

Sur l'ensemble de l'exercice 2013, les profits de WestJet ont augmenté de près de 11%, à 268,7 millions, ou 2,03 $ par action, comparativement au bénéfice net de 242,4 millions, ou 1,78 $ par action, de 2012.

Les revenus annuels ont été de 3,66 milliards, contre 3,42 milliards.

Par ailleurs, WestJet a fait part mardi de son intention de verser un dividende trimestriel de 12 cents par action le 31 mars, soit une amélioration de 2 cents, ou 20%.

À la Bourse de Toronto, mardi, les actions de WestJet ont clôturé à 25,70 $, en hausse de 85 cents, soit 3,4% par rapport à leur précédent cours de fermeture.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer