Le PDG de la Banque TD veut plus de règles pour encadrer les «fintechs»

Bharat Masrani, PDG de la Banque TD, était... (PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Bharat Masrani, PDG de la Banque TD, était à Montréal jeudi à l'occasion de l'assemblée annuelle de la deuxième banque en importance au Canada.

PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, LA PRESSE

Richard Dufour

Le PDG de la Banque TD voudrait un meilleur encadrement des nouveaux intervenants financiers qui se servent des nouvelles technologies - les « fintechs » - et qui ne sont pas soumis aux mêmes règles que les institutions financières.

Le PDG de la Banque TD voudrait un... (Infographie LA Presse) - image 1.0

Agrandir

Infographie LA Presse

Bharat Masrani était à Montréal jeudi à l'occasion de l'assemblée annuelle de la TD. La veille au soir, il en avait profité pour rencontrer des clients lors d'un souper au Musée des beaux-arts de Montréal.

La deuxième institution bancaire en importance au Canada après la Banque Royale, en termes de valeur boursière, avait convoqué ses actionnaires au Reine-Elizabeth où quelques centaines de personnes se sont déplacées. L'assemblée de la TD se déroulait à quelques coins de rue du nouveau siège social québécois de la banque inauguré en octobre dernier.

Le grand patron de la TD demande aux décideurs de mettre en place une réglementation visant à assurer la sécurité des renseignements sur les clients et l'intégrité du système financier.

« Des milliers d'entreprises de technologie financière se disputent les clients des banques et ces intervenants ne sont pas assujettis à la même réglementation que les banques classiques », a dit Bharat Masrani.

« Plusieurs entreprises de technologie financière ont été aux prises avec des brèches de sécurité, des interruptions de service et des problèmes de solvabilité. Les consommateurs doivent bénéficier de la même tranquillité d'esprit, quelle que soit l'entreprise avec laquelle ils font affaire », explique M. Masrani.

Le banquier qui fêtera ses 60 ans au mois de mai affirme que la TD est très active pour adapter ses services et produits. « Nous collaborons avec un éventail d'entreprises en démarrage et nous lancerons bientôt Dépense TD, une application qui permet aux clients de faire le suivi de leur situation financière en temps réel sur leur téléphone intelligent. »

La TD, qui a également ouvert le Laboratoire TD-Cisco visant à « rehausser l'expérience bancaire », fait aussi partie d'un groupe d'institutions financières qui souhaitent mettre à profit la technologie de « chaîne de blocs » pour assurer la gestion en toute sécurité des données. « Il reste toutefois encore beaucoup de tests à effectuer afin de voir si c'est la bonne solution », a-t-il dit au sujet de la technologie derrière le fonctionnement de la monnaie virtuelle Bitcoin.

Questionné en marge de l'assemblée sur la croissance future de la TD, Bharat Masrani a répondu qu'une acquisition serait considérée si une cible attrayante est identifiée, en particulier dans le Sud-Est américain. La TD est essentiellement présente sur la côte Est américaine. Du Maine à la Floride, le réseau de succursales de la TD s'élève maintenant à 1298, alors que la banque en compte 1165 au total au Canada.

UNE PREMIÈRE DEPUIS 2010

C'était la première fois que l'assemblée annuelle de la TD se tenait dans la province depuis 2010. Il y a six ans, la TD avait réuni ses actionnaires dans la ville de Québec afin de souligner le 150anniversaire de la présence de la TD dans la province.

Le nombre de clients des services bancaires de détail de la TD au Québec a doublé pour passer à 1 million depuis 2004.

En 2015, la TD a enregistré un exercice record, son septième consécutif, avec des profits dépassant les 8 milliards de dollars.

La Banque TD était la première grande banque canadienne à réunir ses actionnaires cette année. La Banque Royale, la Banque de Montréal et la Banque CIBC ont convoqué leurs actionnaires en assemblée la semaine prochaine. Dans le cas de la Royale, c'est également à Montréal que se tiendra le rassemblement. L'assemblée annuelle des actionnaires de la Banque Nationale aura lieu dans deux semaines.

BHARAT MASRANI A DÉCOUVERT LE CANADA À MONTRÉAL

C'est le Québec qui a été la porte d'entrée du PDG de la Banque TD au pays il y a 42 ans. Né en Afrique, mais d'ascendance indienne, Bharat Masrani est venu au Canada pour la première fois en 1974 pour visiter un ami de la famille qui habitait à Montréal. Ça ne devait être qu'un séjour d'un week-end avant d'aller étudier aux États-Unis. Il a finalement décidé de rester au Canada et quatre ans plus tard, il obtenait un diplôme de l'Université York, en Ontario. Celui qui a succédé à Ed Clark à la barre de la TD il y a deux ans a commencé sa carrière de banquier en 1987 à titre de stagiaire aux prêts commerciaux à la TD. Sa visite au Québec jeudi était sa troisième depuis sa nomination comme PDG en novembre 2014.

LA TD EN BREF

PDG : Bharat Masrani

Valeur boursière : 104 milliards de dollars

Actif : 1200 milliards de dollars

Nombre de clients : plus de 24 millions

Nombre d'employés : 80 000, dont 5000 au Québec

Nombre de succursales au Québec : plus de 130

Ouverture de la première succursale au Québec : 1860




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer