Exclusif

Loto-Québec: 1100 emplois supprimés depuis 2010

Depuis 2010, le nombre d'employés est passé de... (PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE)

Agrandir

Depuis 2010, le nombre d'employés est passé de 3227 à 2590 au Casino de Montréal.

PHOTO BERNARD BRAULT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Loto-Québec a supprimé un emploi sur six depuis 2010 pour améliorer sa rentabilité, une mesure qui s'est traduite par la disparition de plus de 1100 postes à travers la province.

Selon des données obtenues en vertu de la Loi sur l'accès aux documents des organismes publics, l'effectif total de la société d'État est passé d'un sommet de 7039 employés il y a six ans à 5921 l'an dernier. Un virage minceur entamé bien avant le gel de l'embauche imposé en 2014 par Québec à tous les organismes publics.

«L'entreprise devait agir à la fois pour contrer la tendance des revenus en baisse et réduire les dépenses», a expliqué hier Patrice Lavoie, directeur des communications de Loto-Québec.

Les casinos visés

Les licenciements ont touché de plein fouet les quatre casinos de Loto-Québec, victimes d'une baisse de fréquentation pendant plusieurs années consécutives. Depuis 2010, le nombre d'employés est passé de 3227 à 2590 au Casino de Montréal; de 355 à 251 à Charlevoix; de 1638 à 1423 au Lac-Leamy; et de 227 à 137 à Mont-Tremblant.

La baisse globale du nombre de travailleurs est particulièrement marquée depuis l'année financière 2014-2015, avec 524 postes supprimés dans l'ensemble de la société. Ces suppressions incluent 125 postes de cadres et se sont traduites par des économies de 46,7 millions, souligne Patrice Lavoie.

Le gel de la masse salariale imposé depuis 2013-2014 dans les secteurs corporatifs de Loto-Québec a par ailleurs permis de réduire l'équivalent de 56 postes à temps complet. 

Retour à la croissance

Après plusieurs années de vaches maigres, les affaires semblent enfin reprendre le chemin de la croissance chez Loto-Québec. «Lorsque vous regardez les résultats financiers des trois derniers trimestres et même celui dont les chiffres seront rendus publics sous peu, les efforts portent leurs fruits puisque les revenus et le bénéfice sont en hausse dans l'ensemble des secteurs», a commenté le porte-parole.

Pendant les neuf premiers mois de l'exercice financier 2015-2016, le nombre de clients a grimpé de 3,4% dans les quatre casinos de la province, pour une fréquentation totale de 6,8 millions de visiteurs.

Le chiffre d'affaires global de Loto-Québec a progressé de 6,5% pendant la même période, à 2,7 milliards, tandis que les bénéfices ont augmenté de 12,1%, à 102 millions.

- Avec la collaboration de William Leclerc, recherchiste à Ottawa




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer