Le profit baisse encore chez Loto-Québec

Après trois trimestres, toutes les grandes gammes de... (PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE)

Agrandir

Après trois trimestres, toutes les grandes gammes de produits subissent des baisses de revenus: loteries, paris sur événements, bingos, loteries vidéo dans les bars et brasseries et casinos.

PHOTO ROBERT SKINNER, LA PRESSE

André Dubuc
André Dubuc
La Presse

Loto-Québec devra se surpasser d'ici la fin de mars pour atteindre les cibles de profits réitérées dans son plan stratégique dévoilé le 11 février dernier.

Avec des profits de 844 millions de dollars après neuf mois, en baisse de 5% en un an, la société d'État devra engranger un profit de 310 millions au quatrième trimestre pour pouvoir atteindre son objectif de 1,154 milliard en 2014-2015.

«Ce sera ardu», convient Jean-Pierre Roy, porte-parole, dans un entretien.

L'an dernier, Loto-Québec avait obtenu un profit de 257 millions au quatrième trimestre. Passer de 257 à 310 millions représenterait une croissance exceptionnelle de 20%.

Le dividende versé après neuf mois est passé de 720 millions l'an passé à 700 millions cette année. «On fait des versements hebdomadaires au gouvernement du Québec, explique M. Roy. Pour des raisons de calendrier, on a fait un versement de moins cette année.»

L'an dernier, pour l'ensemble de l'exercice, la société a versé 1,055 milliard en dividende.

Le troisième trimestre a franchement été mauvais pour la société d'État avec un recul des ventes et des profits de 8%.

Après trois trimestres, toutes les grandes gammes de produits subissent des baisses de revenus: loteries, paris sur événements, bingos, loteries vidéo dans les bars et brasseries et casinos.

Le casino de Montréal recule

Rénové au coût de 305 millions, le «nouveau» casino de Montréal, qui devait mener à une nouvelle ère de croissance, ne tient pas ses promesses. Après neuf mois, la maison de jeux de l'île de Notre-Dame fait moins d'argent que l'an dernier alors que les travaux de rénovation battaient leur plein.

Même la vente d'alcool aux tables de jeu, la permission de publiciser davantage ses activités et les spectacles de Gregory Charles n'ont pu empêcher cette contre-performance inattendue.

«D'octobre à décembre 2014, le casino de Montréal affiche une hausse de son chiffre d'affaires de 3% par rapport au troisième trimestre de 2013, souligne toutefois M. Roy. L'ensemble des casinos a d'ailleurs eu un trimestre légèrement supérieur à l'an passé. On pense qu'on s'en va dans la bonne direction.»

En raison peut-être de la pluie et du redoux qui gardaient les amateurs de sports d'hiver loin des centres de ski, la période des Fêtes 2014 a été meilleure que celle de 2013 dans les casinos québécois.

Pour revenir aux autres gammes de produits, de rares hausses de revenus sont constatées dans les loteries en ligne, dans les jeux de casino en ligne, au kinzo et aux salons de jeux de Québec et de Trois-Rivières. À Québec, les machines de loteries vidéo ont quitté le centre de foires ExpoCité pour être installées dans le centre commercial Fleur de Lys. Constatant l'érosion de ses revenus, la direction a resserré sa gestion. Les dépenses ont été réduites de 28,7 millions par rapport à l'an passé. Une autre vague de compressions a frappé depuis, en janvier au casino de Montréal.

Résultats de Loto-Québec au 3e trimestre

Revenus: 806,9 millions (- 7,8% sur un an)

Profit: 257,1 millions (- 8,4% sur un an)




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer