La Caisse de dépôt remplace un VP par deux autres

La Caisse n'a pas précisé l'échelle salariale des nouveaux... (Photo Archives La Presse)

Agrandir

La Caisse n'a pas précisé l'échelle salariale des nouveaux emplois, mais elle a indiqué qu'il s'agissait de postes de direction bien rémunérés.

Photo Archives La Presse

Hélène Baril

La Caisse de dépôt et placement du Québec a écumé la planète pour recruter un nouveau premier vice-président qui s'occupera des placements privés et des infrastructures à l'extérieur du Québec. Elle l'a trouvé en la personne d'Andreas Beroutsos, un ancien de la firme McKinsey, qui était jusqu'à récemment directeur général des firmes de gestion d'actifs One Point Capital et Navigos Capital, à New York.

«C'est quelqu'un qui aurait pu travailler partout dans le monde et qui a choisi le Québec et la Caisse», a commenté son porte-parole, Maxime Chagnon.

Andreas Beroutsos est diplômé de Harvard et parle cinq langues: le grec, le français, l'anglais, l'italien et l'espagnol. Même si son mandat est international, il travaillera à partir de Montréal, a fait savoir la Caisse.

M. Beroutsos occupera un nouveau poste de premier vice-président, le 13e dans l'organigramme de la Caisse de dépôt.

Un vétéran de l'organisation, Luc Houle, a par ailleurs été nommé par intérim premier vice-président, Québec, qui coordonnera l'ensemble des activités de la Caisse dans la province. M. Houle était vice-président principal, placements privés, avant d'accepter cet intérim.

Ces deux nominations font suite au départ de Normand Provost, qui a pris sa retraite après 33 ans de service à la Caisse. M. Provost était premier vice-président, placements privés, et responsable des activités de la Caisse au Québec. Il continuera de travailler à la caisse comme conseiller stratégique au président.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer