De nouvelles mesures de la BCE «légitimes et appropriées» selon le FMI

La directrice du FMI, Christine Lagarde... (Photo Yuri Gripas, Reuters)

Agrandir

La directrice du FMI, Christine Lagarde

Photo Yuri Gripas, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PARIS

La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI) Christine Lagarde a salué vendredi les annonces du président de la Banque centrale européenne (BCE) la veille sur de nouvelles mesures de soutien, les estimant «légitimes et appropriées.

«Nous pensons que c'est tout à fait légitime et approprié comme approche» au vu des risques de déflation, a indiqué Mme Lagarde lors d'une conférence organisée par la Banque de France à Paris, commentant les annonces de Mario Draghi.

«Les annonces faites hier relèvent de ce qui est nécessaire», a-t-elle estimé.

Selon M. Draghi, le conseil des gouverneurs «a confié aux services de la BCE et aux comités concernés de l'Eurosystème la préparation en temps et en heure de nouvelles mesures, au cas où elles s'avéreraient nécessaires».

Ces nouvelles mesures pourraient prendre la forme d'un rachat d'obligations d'entreprises ou d'État sur le modèle américain.

Christine Lagarde a toutefois ajouté que la politique monétaire ne pouvait être la seule mise sur la table et qu'il fallait l'accompagner d'une politique budgétaire.

Revenant sur les initiatives prises récemment par la Banque du Japon, dont un accroissement de son propre programme de rachat d'actifs, la directrice générale du FMI a salué une politique monétaire «des plus hardies» et «parfaitement légitime» pour autant qu'elle soit «temporaire et conjuguée à d'autres mesures» structurelles, notamment «plus de place pour les femmes dans l'économie japonaise.»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer