La BCE doit baisser ses taux, croit le FMI

Le président de la Banque centrale européenne (BCE),... (Photo archives AFP)

Agrandir

Le président de la Banque centrale européenne (BCE), Mario Draghi.

Photo archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse

La Banque centrale européenne (BCE) doit baisser davantage ses taux directeurs et augmenter ses injections de liquidité afin de combattre les risques de déflation en zone euro, selon des cadres du Fonds monétaire international.

La BCE «doit envisager une nouvelle baisse dans sa politique sur les taux et, surtout augmenter substantiellement ses engagements financiers», affirment le directeur du département Europe du FMI, Reza Moghadam, dans un blogue cosigné notamment par son adjoint Ranjit Teja.

L'institut monétaire européen doit tenir jeudi une réunion de politique monétaire alors que l'inflation dans la zone euro (0,8% en janvier) reste loin de son objectif à long terme de 2%. Son principal taux directeur a été abaissé en novembre à 0,25%, son plus bas niveau historique.

Tout en récusant toute déflation dans la région, les cadres du FMI assurent qu'une très faible inflation risque de «saborder» la reprise en Europe et mettre les pays fragiles sous pression.

«Cela compromet les efforts pour réduire la dette, regagner de la compétitivité et combattre le chômage», détaillent ces experts.

Ils appellent dès lors la BCE à injecter davantage de liquidités dans le circuit financier, sur le modèle de ce qu'a fait la Réserve fédérale américaine Fed pour combattre la crise.

L'institut européen pourrait ainsi mener des opérations «d'assouplissement monétaire» en rachetant des «titres publics ou privés» ou relancer ses mécanismes de prêt à long terme (LTRO) en faveur des banques, détaillent les cadres du FMI.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer