Centre Bell: Cadillac Fairview propose 2 tours de 37 étages

D'ici 15 ans, le groupe ontarien Cadillac Fairview prévoit investir... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

D'ici 15 ans, le groupe ontarien Cadillac Fairview prévoit investir près de 2 milliards de dollars aux abords du Centre Bell.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Qu'importe le ralentissement du secteur immobilier, Cadillac Fairview persiste et signe. Le promoteur torontois a franchi une nouvelle étape en vue d'ériger 2 tours de 37 étages tout juste au sud du Centre Bell.

Le projet de 600 logements a été adopté en première lecture par le conseil de l'arrondissement de Ville-Marie, à la mi-décembre. S'il va bel et bien de l'avant, il constituera la phase II de la Tour des Canadiens, qui s'est vendue à une vitesse record l'an dernier.

«La réalisation de ce projet va permettre de mettre en valeur le potentiel de construction du secteur qui s'étend au sud de la rue Saint-Antoine, entre le Centre Bell, le Quartier international de Montréal et Griffintown», indique un sommaire décisionnel de l'arrondissement.

Ces deux nouveaux immeubles s'inscrivent dans le vaste plan d'ensemble concocté par Cadillac Fairview pour ce secteur névralgique de Montréal. D'ici 15 ans, le groupe ontarien prévoit investir près de 2 milliards de dollars aux abords du Centre Bell.

Le promoteur compte déjà deux chantiers actifs dans ce quadrilatère: la Tour des Canadiens - un gratte-ciel de 50 étages totalisant plus de 500 condos, adjacent au Centre Bell - et la Tour Deloitte, qui comprendra 26 étages de bureaux.

Selon les plans présentés à la Ville, les deux nouvelles tours de 37 étages auront plusieurs usages. La première sera résidentielle et comptera 380 logements, tandis que la deuxième abritera un rez-de-chaussée commercial, 220 appartements et un hôtel de 230 chambres.

Dérogations demandées

Plusieurs dérogations seront nécessaires à la réalisation du projet de 170 millions de dollars. La Ville devra notamment autoriser une hauteur supérieure - 120 mètres plutôt que 65 -, ainsi que la construction d'un café-terrasse sur le toit d'une des tours. Elle devra aussi se prononcer sur l'érection d'une passerelle piétonne au-dessus de la rue Saint-Antoine.

Pour appuyer le projet, l'arrondissement rappelle que le secteur situé au sud du Centre Bell est partiellement enclavé, en raison de l'autoroute Ville-Marie, et «fortement déstructuré». À l'heure actuelle, on y trouve une série de stationnements à ciel ouvert et quelques petits immeubles délabrés.

L'arrondissement donne son feu vert au projet en première lecture, pourvu que le promoteur respecte une série de conditions. Cadillac Fairview a refusé les demandes d'entrevue de La Presse Affaires, hier.

Trop de condos?

Ce nouveau projet surgit alors que le marché de la copropriété est en pleine mutation dans la métropole. L'arrondissement de Ville-Marie - qui comprend le centre-ville et le Vieux-Montréal - fait l'objet d'une concurrence exacerbée entre de très nombreux projets.

«Ce sont des projets qui vont être plus longs à écouler que ce qu'on a vu au cours des dernières années, a expliqué David L'Heureux, analyste de marché à la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL). Le message qu'on lance, c'est que le marché a commencé à s'ajuster et qu'il va continuer à s'ajuster.»

Le nombre de mises en chantier a régressé dans Ville-Marie, avec 2210 copropriétés en construction en novembre dernier, comparativement à 2621 un an plus tôt, selon les données de la SCHL. En parallèle, le nombre de condos neufs invendus est passé de 18 à 171 pendant la même période.

Magré ce repli, le marché du condo neuf demeure en bonne santé, analyse Mathieu Collette, directeur de l'évaluation au Groupe Altus. Quelque 1200 appartements ont trouvé preneur pendant les neuf premiers mois de l'année au centre-ville de Montréal, soit un peu moins qu'à la même période en 2012 (1400), mais beaucoup plus qu'en 2011 (750).

«On se dirige pour finir l'année 2013 avec des ventes entre 1600 et 1800, ce qui est quand même incroyable», a-t-il fait valoir.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer