Nespresso s'attaque à Keurig

Capsule de café Nespresso... (Photo fournie par Nespresso)

Agrandir

Capsule de café Nespresso

Photo fournie par Nespresso

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'entreprise suisse Nespresso met en vente une nouvelle gamme de machines à cafés qui feront de «grandes tasses». Elle s'attaque ainsi directement au marché dominé par les appareils Keurig, dont les capsules K-Cups sont notamment fabriquées par l'entreprise montréalaise Van Houtte.

Les Américains préfèrent encore les grands cafés filtres. À preuve, Nespresso accapare seulement 3% du marché états-unien des dosettes, ce qui se compare à 72% pour Green Mountain Coffee Roaster (Keurig), selon un rapport d'Euromonitor cité par Bloomberg. Les appareils Keurig permettent de faire des cafés filtre, ceux de Nespresso, des espressos.

En lançant son système VertuoLine, Nespresso veut réduire cet important écart avec son principal concurrent. Les appareils VertuoLine seront exclusivement vendus au Canada et aux États-Unis.

Populaires dosettes

Depuis trois ans, les ventes de dosettes ont triplé en Amérique du Nord, selon Jacques Demont, directeur de marché chez Nespresso Canada. À l'échelle mondiale, le café portionné compte pour 10% des ventes. Une dosette sur trois porte la marque Nespresso.

Van Houtte avait acquis 23,7% de la société Keurig au début des années 2000. L'entreprise avait ensuite commencé à vendre les godets K-Cup. En 2006, Van Houtte a vendu ses actions de Keurig, mais elle est demeurée un distributeur de ses produits. En septembre 2010, Green Mountain Coffee Roaster a acquis Van Houtte, qui continue de fabriquer des dosettes à son usine du quartier Saint-Michel.

Le titre de Green Mountain Coffee Roaster a terminé la journée d'hier à 117,94$ en baisse de 2,42$.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer