É.-U.: le secrétaire du Trésor tente de rassurer les élus sur la politique commerciale

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin... (PHOTO Joshua Roberts, REUTERS)

Agrandir

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin

PHOTO Joshua Roberts, REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin a tenté de rassurer jeudi les parlementaires sur la politique commerciale protectionniste de Donald Trump au lendemain de l'adoption d'une résolution appelant le Congrès à limiter les pouvoirs du président en la matière.

«Nous sommes focalisés sur le fait d'avoir in fine un commerce libre et équitable pour les entreprises américaines», a déclaré Steven Mnuchin, lors de son audition annuelle devant la commission financière de la Chambre des représentants.

«Je suis prudemment optimiste, mais je pense que cela se terminera bien pour nous», a-t-il ajouté, soulignant qu'il était attentif aux secteurs les plus vulnérables tels que l'agriculture dont les producteurs de soja sont en particulier affectés par les mesures de représailles chinoises.

Mercredi, 39 républicains et 49 démocrates ont soutenu au Sénat une résolution exhortant le Congrès à jouer un rôle quand le président entend imposer des barrières douanières au nom de la sécurité nationale, comme il l'a fait récemment dans le secteur de l'acier et l'aluminium.

Quoique symbolique, cette résolution illustre la volonté de plus en plus d'élus, y compris dans le camp républicain, de s'opposer à la politique commerciale de l'administration Trump.

La Maison-Blanche a imposé en mars de droits de douanes de 25 % sur les importations d'acier et de 10 % sur celles d'aluminium.

Et depuis, le 6 juillet, 34 milliards de dollars d'importations chinoises sont taxées à hauteur de 25 %. Un nouveau lot de 16 milliards supplémentaires le seront prochainement.

En outre, la Maison-Blanche a annoncé mardi que des taxes de 10 % sur 200 milliards de dollars d'importations supplémentaires doivent être appliquées à partir de septembre.

«Nous n'avons pas constaté d'impact négatif jusqu'à présent bien que (...) que nous surveillions les effets consécutifs aux incertitudes sur les investissements», a expliqué Steven Mnuchin.

Le secrétaire au Trésor a en outre expliqué que Donald Trump avait exhorté le fabricant de motos Harley Davidson à ne pas délocaliser une partie de sa production comme il l'a annoncé fin juin, en réponse aux représailles européennes.

Il a indiqué qu'il ne savait pas quelle avait été la réponse de Harley Davidson.

«Mon sentiment est que Harley Davidson avait déjà prévu de délocaliser une partie de sa production», a également commenté Steven Mnuchin.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer