É.-U.: la hausse du crédit à la consommation ralentit en janvier

Les consommateurs ont eu moins recours aux crédits... (Photo Archives PC)

Agrandir

Les consommateurs ont eu moins recours aux crédits renouvelables, qui représentent une petite partie de l'encours et dont les taux d'intérêt sont plus élevés que les prêts classiques.

Photo Archives PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

La hausse du crédit à la consommation a légèrement ralenti en janvier aux États-Unis du fait d'un recul des crédits renouvelables, selon les chiffres publiés vendredi par la Banque centrale américaine (Fed).

L'encours des crédits à la consommation a progressé de 5,3%, soit l'équivalent de 13,7 milliards de dollars en données corrigées des variations saisonnières et en rythme annuel.

La hausse du crédit à la consommation pour les deux mois précédents a été légèrement révisée en baisse montrant une augmentation de 3,4% pour novembre et de 6,2% en décembre.

Le chiffre de janvier est supérieur aux attentes des analystes dont la prévision médiane tablait sur une hausse de 11,8 milliards de dollars.

L'encours total se montait en janvier à 3112 milliards de dollars.

Les consommateurs ont eu moins recours aux crédits renouvelables, qui représentent une petite partie de l'encours et dont les taux d'intérêt sont plus élevés que les prêts classiques.

Ils ont reculé de 0,32% soit de 225 millions de dollars après avoir grimpé de plus de 4 milliards en décembre. Ils s'élevaient en janvier à un total de 856 milliards de dollars.

Les crédits non-renouvelables, comme les prêts à la consommation, les crédits automobiles et les prêts étudiants, affichent eux une solide hausse de 7,45%, soit 13,9 milliards, pour totaliser 2256 milliards de dollars.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer