Encana perd plus d'un milliard au troisième trimestre

Le chef de la direction de la société... (PHOTO JEFF MCINTOSH, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le chef de la direction de la société de Calgary, Doug Suttles, a annoncé jeudi que la décision de construire une nouvelle usine de gaz naturel dans la région de Duvernay était remise à plus tard.

PHOTO JEFF MCINTOSH, ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
CALGARY

Encana reporte certains plans d'investissements en Alberta jusqu'à ce que le gouvernement provincial ait complété ses enquêtes sur les redevances et les changements climatiques.

Le chef de la direction de la société de Calgary, Doug Suttles, a annoncé jeudi que la décision de construire une nouvelle usine de gaz naturel dans la région de Duvernay était remise à plus tard, même si la capacité de l'entreprise est le principal frein à la croissance dans ce secteur.

Lors d'une conférence téléphonique avec des analystes pour discuter des résultats financiers du plus récent trimestre, M. Suttles a prévenu que cela ferait en sorte que la croissance d'Encana (TSX:ECA) sera un peu plus lente.

Encana a affiché une perte nette de 1,2 milliard $US pour son troisième trimestre, essentiellement en raison de l'inscription à ses résultats d'une charge de dépréciation attribuable à l'environnement actuel de bas prix.

La perte par action s'est chiffrée à 1,47 $US et offrait un fort contraste avec le bénéfice net de 2,8 milliards $US réalisé à la même période l'an dernier, alors que les prix du pétrole et du gaz naturel étaient plus de deux fois supérieurs à leur niveau actuel.

La perte nette du troisième trimestre comprenait une charge hors trésorerie de 1,1 milliard $ US liée à la perte de valeur des actifs d'Encana, ce qui porte le total des charges de dépréciation de l'entreprise pour les neuf premiers mois de l'exercice 2015 à 3,6 milliards $ US.

Encana a aussi inscrit une perte de 2 millions $ US liée à des actifs cédés, comparativement à un gain de 2,4 milliards $ US à la même rubrique au troisième trimestre de l'an dernier.

En excluant les dépréciations, les actifs cédés et d'autres éléments, Encana a réalisé une perte d'exploitation de 24 millions $ US, soit 3 cents US par action, pour le troisième trimestre.

En comparaison, le bénéfice d'exploitation du troisième trimestre de l'an dernier s'était chiffré à 281 millions $ US, soit 38 cents US par action. Encana avait cependant affiché une perte d'exploitation de 167 millions $ US, ou 20 cents US par action, pour le deuxième trimestre de l'exercice en cours.

Les chiffres du troisième trimestre étaient aussi supérieurs aux attentes des analystes, qui visaient une perte d'exploitation de 4 cents US par action, selon les prévisions recueillies par Thomson Reuters.

La société tente depuis 2013 d'obtenir un meilleur équilibre entre sa production de pétrole et de gaz naturel et elle se concentre principalement sur quatre secteurs - la formation du Permien et la zone schisteuse d'Eagle Ford, au Texas, et les formations de Duvernay et de Montney, dans l'Ouest canadien.

En tenant compte des mises à pied effectuées en juillet, Encana a réduit son effectif de 40 % depuis la fin de 2012, a précisé la chef de la direction financière Encana, Sherri Brillon, lors de la conférence téléphonique.

La production totale du troisième trimestre a atteint en moyenne l'équivalent de 389 300 barils de pétrole par jour, ce qui représente une baisse de 15 % par rapport au troisième trimestre de 2014.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer