Perte de 4,1 milliards pour Husky Energy

Le PDG de Husky Energy, Asim Ghosh... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le PDG de Husky Energy, Asim Ghosh

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
CALGARY

Husky Energy (T.HSE) s'attend à devoir procéder à de nouvelles mises à pied et ventes d'actifs, alors qu'elle cherche à consolider ses projets dans l'Ouest canadien pour mieux résister au ralentissement du secteur pétrolier.

L'entreprise a déjà supprimé cette année 1400 emplois dans ses bureaux et sur le terrain, pour se concentrer davantage sur ses actifs de base.

Les coupes - qui ont touché des travailleurs contractuels dans environ 80% des cas, le reste étant des employés à temps plein - représentent une réduction d'environ 22% de l'effectif total de Husky.

Le chef de la direction de l'entreprise, Asim Ghosh, a affirmé que malgré leur «goût amer», les mises à pied étaient nécessaires dans le contexte ou la période de bas prix du pétrole se prolonge.

Selon M. Ghosh, le ralentissement s'est avéré plus important que l'entreprise ne l'avait prévu. Les désinvestissements prévus par Husky devraient cependant lui permettre de se concentrer sur une plus grande proportion des investissements en immobilisations qui offrent les meilleurs rendements.

Entre-temps, Husky a affiché vendredi une perte nette de 4,1 milliards pour son troisième trimestre.

Après ajustements pour exclure des moins-values de 3,8 milliards et des dépréciations de 167 millions, la perte de Husky s'est chiffrée à 101 millions.

Un an plus tôt, avant l'écroulement des prix du pétrole et du gaz naturel entamé en novembre, Husky avait engrangé un bénéfice net de 571 millions, soit 52 cents US par action.

Husky a en outre indiqué que le versement de son dividende en janvier serait versé en actions ordinaires plutôt qu'en espèces. Le taux du dividende continuera d'être de 30 cents par action.

M. Ghosh a rappelé que les priorités de l'entreprise étaient de conserver un bilan «infaillible» tout en préservant son dividende et en maintenant sa croissance.

Husky est un producteur intégré de pétrole et de gaz naturel avec des activités de raffinage et de vente au détail en Amérique du Nord et des activités d'exploration et de production en Asie.

L'action de Husky a reculé vendredi de 2,60$, soit 12,8%, à 17,67$ à la Bourse de Toronto.




Les plus populaires : Affaires

Tous les plus populaires de la section Affaires
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer